Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 09:49

PUB

En raison de l'inactivité du blog, la publicité a envahi les pages d'accès. C'est pourquoi je mets cet article. 

Bazar11

Partager cet article

Published by BAZAR11 - dans divers
commenter cet article
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 08:08
 

GIHER s'est éteint le 18 octobre dernier, après un terrible combat !

Je voulais en son nom, remercier tous ceux et celles qui ont participé à ce blog.

Je ne le fermerai pas car les articles ecrits au long de toutes ces années doivent rester accessibles à ceux qui le souhaitent.

Je mets le lien vers un morceau de jazz que GIHER aimait particulièrement .

Merci à tous 

Partager cet article

Published by GIHER - dans divers
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 08:46

Après les propos d'Armstrong déclarant que gagner le Tour de France est impossible sans le dopage, et qui mettent en péril la grande entreprise commerciale du Tour, je trouve pertinent de republier l'article que j'avais écrit en juillet 2009 et qui s'intitulait : "Le tour de France :"Un mythe bouffé aux mites." Ceux qui s'offusquent aujourd'hui des propos d'Armstrong ont la mémoire courte. Il faut leur rappeler comment le champion américain était porté aux nues alors qu'il était manifeste qu'il y avait au-dessus de lui plus que l'ombre d'un doute. Tout le monde s'y mettait de Gérard Holtz aujourd'hui l'un des plus virulants anti-Armstrong, jusqu'au président Sarkozy. Bref, si l'on mettait en doute les performances de l'Américain, c'était par pure Jalousie.

Voici donc l'article écrit en juillet 2009 :

En tant qu'événement commercial le Tour de France  est florissant. En tant qu'événement sportif et populaire, ( populaire dans le sens où il fait rêver), il n'en finit pas d'agoniser. Vous vous souvenez du nom du vainqueur  du Tour 2008 ? Probablement pas. Jusqu'aux années 60 terminer l'épreuve à la 3e place vous assurait une notoriété pour plusieurs années. Aujourd'hui le lendemain même de l'arrivée plus personne ne se rappelle qui était second. Le Tour de France c'est d'abord du fric, beaucoup de fric. Il a toujours été d'abord cela, mais dans des proportions disons raisonnables. aujourd'hui ce n'est plus le cas et c'est pourquoi sa pérennité est assurée, parce que les enjeux sont énormes et malgré le discrédit qui pèse sur lui, les sponsors, les organisateurs ne sont pas prêts de lâcher le morceau. Et ils continueront à faire pédaler le cadavre. Chaque année on nous explique que le dopage c'est fini, que maintenant le peloton est propre comme un sou neuf, qu'une nouvelle ère commence etc, etc. Calembredaine ! Pour une bonne raison, c'est que le Tour est impossible ! Il est impossible sans le dopage, parce que personne n'est prêt à voir passer le peloton à moins de 40 km à l'heure, personne n'est prêt à ne plus voir les coureurs démarrer comme des pets sur une toile cirée et frais comme des gardons, en montagne, après 180 km de course ! 

Le dopage est un "marronnier", un sujet inoxydable et qu'on peut sortir du tiroir avec succès en cas de disette d'information ( juillet-août) La particularité du dopage est qu'il est un marronnier d'actualité qui offusque et scandalise uniquement ceux qui ne veulent pas voir qu'il entre dans une logique implacable de la performance et du profit inhérente au sport spectacle. Ce n'est pas un phénomène nouveau. Henri Desgrange le déplorait déjà en 1921. En 1924 les Frères Pélissier en rogne contre le père du Tour montraient au grand reporter Albert Londres "la dynamite" ( pilules à la strychnine) qu'ils trimbalaient dans leur musette . Henri Pélissier confiait au journaliste : " le sport est devenu fou furieux" .  A l'époque le dopage était marginal et artisanal, il est devenu scientifique et industriel. C'est le règne de l'éprouvette. C'est ce qu'on appelle le progrès. Je sais de quoi je parle, le vélo c'est une vieille histoire de famille, j'ai baigné là-dedans pendant toute mon enfance,  j'ai même écrit un bouquin sur le Tour en 2003 : " il était une fois le Tour de France. 1919-1939" Chez l'Harmattan. La grande fête populaire est devenue une Foire commerciale au bénéfice des actionnaires  au détriment du sport et à la grande joie des gogos. 

 " Si un informateur curieux avait fait un petit tour dans les chambres de certains coureurs français après le départ de St Brieuc,  il eût trouvé de curieuses ampoules brisées et répandant encore une odeur bizarre et sans doute caractéristique pour ceux qui sont compétents en matière de doping"( Georges Briquet " le Miroir des Sports" 9 juillet 1938)"

Les coureurs que l'on devrait célébrer aujourd'hui sont des gens comme Raymond Poulidor qui n'a jamais gagné le Tour et qui aurait pu en gagner au moins un, celui de 1964. Seulement voilà, Poulidor ne touchait jamais à la dope alors que son principal adversaire, Jacques Anquetil, était dopé à mort (Il est décédé à 53 ans). Aujourd'hui le descendant de Raymond Poulidor, c'est Thomas Vockler. Il est probable qu'il ne gagnera jamais le Tour de France 

Partager cet article

Published by GIHER - dans société
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 09:15

Raphaël Enthoven face à Ségolène Royal au grand journal de Canal + :

"La morale n'est pas l'affaire de la politique. l'affaire de la politique c'est le droit" Et il n'a pas tort de le dire

Réponse de Ségolène Royal: "Oui, mais le droit est inspiré par la morale" Et elle n'a pas tort non plus

Partager cet article

Published by GIHER - dans politique
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 09:03

À travers les actions de la justice, le travail des médias et les langues qui se délient nous avons aujourd'hui la certitude que les magouilles de tous ordres et la fraude fiscale sont le sport national dans les hautes sphères de la finance et de l'état. 

il existe bien une catégorie d'individus à priori bien propres sur eux qui se situent au-dessus des lois ou se croient situés au-dessus d'elles. Ce fut le cas bien longtemps et ça l'est  moins depuis que la justice s'est réveillée et n'est plus autant qu'avant à la botte du pouvoir ( rappelez vous le juge Courroye) De l'affaire Cahuzac,  aux frères Guérini, en passant par l'affaire Bettencourt qui n'est pas terminée mais qui a fait apparaître que Mme Bettencourt avait soustrait au fisc une somme de 83 millions d'Euros expédiés dans les paradis fiscaux, et maintenant l'affaire Guéant-Tapie dont les ramifications s'étendent de jour en jour, le citoyen écœuré qui paie ses impôts et qui est sévèrement réprimé lorsqu'il est coupable d'un retard de 10 jours, se sent floué à juste titre. 

Toutes ces magouilles hors la loi sont doublement criminelles, par les actes eux-mêmes mais aussi par l'image dégradée que la sphère politique offre aux citoyens lambda et qui pourrait déboucher sur un raz de marée de l'extrême droite aux prochaines élections. Ça s'appellerait aller de Charybde en Scylla . C'est à craindre, car malheureusement les citoyens capables de réfléchir par eux-mêmes ne sont pas si nombreux et les autres ont le fâcheux réflexe de se précipiter dans le premier giron venu jusqu'à ce qu'il s'aperçoivent, mais trop tard qu'il s'agissait, en fait, de la gueule du loup.

Il faut se rendre à l'évidence : l'Histoire n'enseigne rien.

Pire, on sait par les déclarations dans les forums d'internet que les malversations des politiques et des financiers ( se sont souvent les mêmes) n'ont qu'une influence très réduite sur leurs destins électoraux.

Quand on sait tout ça, on a envie d'aller boire un coup et de profiter du soleil à la campagne.

Partager cet article

Published by GIHER - dans politique
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 09:43

On a beau nous dire que les soubresauts du printemps arabe s'inscrivent dans les affres d'un accouchement difficile et qu'il faut de la patience, beaucoup de patience, il est clair que ce printemps en est déjà à son automne étouffé par la chape de plomb d'un islamisme omnipotent  et de son cortège d'interdits et de régressions rendant impossible l'émergence d'une véritable démocratie qui ne peut être que laïque.

Finalement ce printemps arabe n'aura fait que remplacer un despotisme par un autre . En sera t-il de même pour la révolte turque ? Elle ne semble pas de même nature que le défunt printemps arabe, car elle s'insurge justement contre l'ordre islamiste que veut instaurer Recep Tayyip Erdogan et qui est déjà en marche : ministère des affaires religieuses, limitation de l'état de droit et de la liberté d'expression, répression des minorités religieuses, réintroduction du voile. C'est pourquoi le développement de cette révolte turque doit être examinée avec la plus grande attention. Elle devrait être pleine d'enseignement pour les états qui se réclament d'un islam antidémocratique et qui d'ailleurs ne peut être que cela.

Partager cet article

Published by GIHER
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 17:34

De plus en plus,  un affrontement se fait jour entre ceux qui croient à une croissance exponentielle qui règlerait tous nos problèmes et surtout qui estiment qu'elle est une nécessité pour le fonctionnement  économique de la planète et ceux qui pensent qu'une croissance infinie dans un monde fini est une folie. Et les seconds sont de plus en plus nombreux à le penser.

Les trente cinq heures allaient un peu dans ce sens. Produire pas moins mais autant avec davantage de monde, afin de répartir le travail. Le patronat a immédiatement compris que cela lui couterait plus cher. dans un monde où la mondialisation est reine le patronat  a brandit l'arme fatale : la compétitivité. Logique et imparable.  Oui, mais dans le cadre d'un paradigme que peu de gens contestent : Il faut produire, produire produire, pour éviter l'écroulement du système. la consommation, c'est comme la cigarette, pour vendre il faut assurer l'addiction  et les lobbys sont maîtres dans cette discipline. Il faut donc consommer, tout et n'importe quoi, en laissant croire que le bien-être national brut est assujetti au produit intérieur brut. Production = consommation = bien-être. C'est le modèle occidental On sait aujourd'hui que cette belle idée a des limites que l'on est en train d'atteindre  La limite de réflexion des 35 heures c'est qu'elle ne remettait pas en cause la nature même de la production . Produire quoi et dans quel but ?. "L'économie verte, comme le dit l'économiste Robert Costanza se contente d'ajuster à la marge le modèle actuel, accroître le PIB reste l'objectif principal "

Si l'on veut bien admettre que l'addiction à la consommation pour les pays nantis est une absurdité, pendant que la plus grande partie de la planète vit dans la précarité, la misère ou meurt de faim, il parait évident qu'il faut changer de logiciel. Le malheur c'est qu'il faudra du temps et qu'il est incompatible avec le court terme dans lequel sont empatouillés les pays riches. 

"Consacrer davantage de temps à sa famille, participer à la vie collective, acquérir de nouvelles connaissance... dit Robert Costanza. Autant d'activités non marchandes ignorées de l'économie de marché" et qui participent au bonheur de vivre. Qui aujourd'hui, lorsque il a du travail, ne sacrifierait pas quelques dizaines, voire quelques centaines d'euros pour troquer un travail abrutissant, stressant, dans l'obsession de la compétition et du rendement contre un travail épanouissant passionnant mais moins bien payé ?

J'exerçais un métier très intéressant et plutôt bien payé, bien qu'il débordât un peu trop sur ma vie personnelle. Mais pour rien au monde je n'aurais accepté pour quelques euros de plus  d'effectuer un travail emmerdant. 

"Jusqu'à 1975, dit Robert Costanza, la croissance du PIB aux Etats-Unis s’est accompagnée d’une amélioration du bien-être. Mais depuis, c’est le contraire ! Les pays développés sont entrés dans une ère où la hausse du PIB réduit le bien-être. C’est en partie dû à la répartition de plus en plus inégale des richesses, qui vont aux fameux 1%, au détriment des 99 %. Au-delà d’un seuil, la croissance matérielle s’apparente à une course au statut, qui force à consommer des biens de positionnement (voitures, articles de luxe…) plutôt que des services non marchands. Le pire, c’est que personne n’en profite vraiment. Les inégalités engendrent des problèmes sanitaires et sociaux. Et le psychologue Tim Kasser a démontré que les personnes les plus matérialistes sont moins satisfaites de leur vie que les autres et sont souvent plus touchées par la maladie physique et mentale. Une «malbouffe psychologique» qui peut finir en dépression."

Je sais bien que ces propos qui ne sont pas de saison seront forcément traités d'utopistes par les aveugles forcenés de la croissance à tout prix ( principalement les lobbys), mais ils sont à méditer.

Voir l'interview de Robert Costanza dans libé de ce jour 6 mai 2013. Et son livre " Vivement 2050!" ed. les petits matins. 2013  

Partager cet article

Published by GIHER - dans écologie
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 16:09

Loin des gesticulations médiatiques, le monde et les mentalités changent. Ainsi, ces chercheurs américains  de l’université de Californie à Los Angeles ont créé par hasard une pile super-puissante et biodégradable lors de leurs travaux sur le graphène. Les résultats de leur recherche ont été publiés dans la revue Nature.

Le graphène est un matériau révolutionnaire découvert en 2004 qui a permis à ses inventeurs de remporter le Nobel de physique en 2010. Composé d’atomes de carbone, il est transparent, très résistant, et pour l’instant le meilleur conducteur électrique connu à ce jour.

C’est en cherchant une manière plus pratique de fabriquer du graphène que Richard Kaner et Maher El-Kady ont mis au point le «super-condensateur»: une nouvelle pile flexible, superpuissante et biodégradable qui pourrait bien être la potentielle alimentation des gadgets ou systèmes électroniques de nouvelle génération. Avec cette pile on pourrait charger un Iphone en trente secondes, ou une voiture électrique en quelques minutes. Les piles seraient recyclables par compostage. Cette découverte aurait donc des retombées positives sur l'environnement. regardez la vidéo :

Pierre Rhabi écologiste et philosophe explique dans cet entretien de 8 minutes, d'une grande sérénité, qu'un changement de paradigme de notre société actuellement basée sur l'argent, est d'une absolue nécessité.

Regardez la vidéo :

Partager cet article

Published by GIHER - dans écologie
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 14:44

On sait depuis longtemps que la fraude fiscale et les paradis fiscaux plombent  l'économie de notre pays et pas seulement du nôtre. Nicolas Sarkozy avait promis d'éradiquer les paradis fiscaux ( "Les paradis fiscaux c'est terminé ") ce n'était qu'un effet d'annonce. Il n'a pas entrepris cette révolution qui bouleverserait la logique systémique de la finance.

"Les ordres de grandeur des sommes détournées donnent le vertige, écrit le collectif pour un audit citoyen de la dette publique,: la Commission européenne estime que 1 000 milliards d’euros échappent chaque année aux fiscs européens, soit 7 % du PIB de l’UE. Cela correspond pour la France, à 140 milliards d’euros par an, deux fois le montant de l’actuel déficit public.

La lutte résolue pour éradiquer les paradis fiscaux, qu’a annoncée François Hollande, rendrait donc inutile la poursuite des politiques de restriction budgétaire : même en ne récupérant que la moitié des sommes en jeu, l’équilibre budgétaire serait rétabli sans sacrifier les retraites, les emplois publics ou les investissements écologiques d’avenir."

Intéressant, non ?

Voyons si F. Hollande qui a tellement reculé depuis son élection tiendra parole. Les espoirs son faibles. Lorsque la mesure espérée passera à la moulinette des lobbys, de l'Europe, voire du G20, Il risque de n'en pas rester lourd.

 

Source : Libération. rubrique "rebonds" du 30/4/2013

Partager cet article

Published by GIHER - dans économie
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 11:44

Il se passe tellement de choses dans ce pays et dans le monde, que j'ai du mal à m'empêcher d'écrire un petit billet ( rassurez-vous ce sera beaucoup moins souvent qu'avant. D'autant que le printemps ayant enfin décidé de montrer son nez, le jardin m'attend et il y a du travail après cet hiver interminable.

Je me contenterai de deux articles par mois ( en voici un) et ne répondrai qu'à ceux dont j'estime qu'ils sont dans le sujet, et encore pas toujours.Pour certains ce sera le silence

 

 

 

On pourrait se demander ce que penserait  ce Jésus dont l'amulette est pendue ostantatoirement au cou des plus dévots, en observant le comportement de ceux qui se réclament de lui. Ainsi cette Frigide Barjot, bête comme ses pieds (1), embarquée dans un mouvement qui lui échappe, menaçant de faire couler le sang puisque le président Hollande ne veut pas écouter les " Français" qui sont pourtant, selon les sondages, majoritairement pour le mariage homosexuel, bien qu'un peu minoritaires en ce qui concerne l'adoption. Cette Frigide Barjot qui traine avec elle ou plutôt qui est entrainée par tout ce qu'il y a de plus réactionnaire dans le pays, des militants ultra-conservateurs de Civitas à quelques crânes rasés du GUD, l'extrême droite de l'extrême droite que le front national n'arrive pas à dissimuler dans ses manifestations bien qu'ils fassent un peu désordre par rapport à la dédiabolisation prônée par Marine Le Pen, sans oublier l'aile ultra-droite de l'UMP, et la cohorte des catholiques (2) mettant leur poussette en avant. 

Le mouvement contre le mariage homosexuel dérape de plus en plus vers une déstabilisation du gouvernement qui n'a pas besoin de ça après l'affaire Cahuzac, et dans lequel  les éléments les plus durs voient une opportunité de mettre à terre, non seulement le pouvoir en place, mais la République elle même. François Hollande a eu, à mon sens, raison d'accélèrer le mouvement pour faire passer la loi qui ferait de nous le 13ème pays dans le monde à rendre légal, avec quelques nuances, le mariage pour tous. Honte à nous,  qui nous gargarisons d'être "le pays des droits de l'homme" et qui, pourtant, restons empatouillés dans le combat d'arrière-garde de la frange ultra minoritaire la plus conservatrice de la population sur une avancée sociétale qui se répend pourtant, notamment dans des pays pas forcément considérés comme très évolués.

 

PS : si vous êtes abonné à Médiapart : lire l'article : Qui est frigide Barjot ?

 

(1) si la notoriété était obligatoirement subordonnée à l'intelligence et au talent  ça se saurait !

(2)on a le droit de se poser des questions sur ces gens si soucieux du bien-être des enfants et qui les entrainent, sans leur demander leur avis, dans des manifestations qui peuvent tourner mal. Je crois que ça sert surtout à Laurent Wauquiez à affirmer "qu'on a tiré sur des enfants". Lamentable.

Partager cet article

Published by GIHER - dans politique
commenter cet article

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives