Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 08:46

Après les propos d'Armstrong déclarant que gagner le Tour de France est impossible sans le dopage, et qui mettent en péril la grande entreprise commerciale du Tour, je trouve pertinent de republier l'article que j'avais écrit en juillet 2009 et qui s'intitulait : "Le tour de France :"Un mythe bouffé aux mites." Ceux qui s'offusquent aujourd'hui des propos d'Armstrong ont la mémoire courte. Il faut leur rappeler comment le champion américain était porté aux nues alors qu'il était manifeste qu'il y avait au-dessus de lui plus que l'ombre d'un doute. Tout le monde s'y mettait de Gérard Holtz aujourd'hui l'un des plus virulants anti-Armstrong, jusqu'au président Sarkozy. Bref, si l'on mettait en doute les performances de l'Américain, c'était par pure Jalousie.

Voici donc l'article écrit en juillet 2009 :

En tant qu'événement commercial le Tour de France  est florissant. En tant qu'événement sportif et populaire, ( populaire dans le sens où il fait rêver), il n'en finit pas d'agoniser. Vous vous souvenez du nom du vainqueur  du Tour 2008 ? Probablement pas. Jusqu'aux années 60 terminer l'épreuve à la 3e place vous assurait une notoriété pour plusieurs années. Aujourd'hui le lendemain même de l'arrivée plus personne ne se rappelle qui était second. Le Tour de France c'est d'abord du fric, beaucoup de fric. Il a toujours été d'abord cela, mais dans des proportions disons raisonnables. aujourd'hui ce n'est plus le cas et c'est pourquoi sa pérennité est assurée, parce que les enjeux sont énormes et malgré le discrédit qui pèse sur lui, les sponsors, les organisateurs ne sont pas prêts de lâcher le morceau. Et ils continueront à faire pédaler le cadavre. Chaque année on nous explique que le dopage c'est fini, que maintenant le peloton est propre comme un sou neuf, qu'une nouvelle ère commence etc, etc. Calembredaine ! Pour une bonne raison, c'est que le Tour est impossible ! Il est impossible sans le dopage, parce que personne n'est prêt à voir passer le peloton à moins de 40 km à l'heure, personne n'est prêt à ne plus voir les coureurs démarrer comme des pets sur une toile cirée et frais comme des gardons, en montagne, après 180 km de course ! 

Le dopage est un "marronnier", un sujet inoxydable et qu'on peut sortir du tiroir avec succès en cas de disette d'information ( juillet-août) La particularité du dopage est qu'il est un marronnier d'actualité qui offusque et scandalise uniquement ceux qui ne veulent pas voir qu'il entre dans une logique implacable de la performance et du profit inhérente au sport spectacle. Ce n'est pas un phénomène nouveau. Henri Desgrange le déplorait déjà en 1921. En 1924 les Frères Pélissier en rogne contre le père du Tour montraient au grand reporter Albert Londres "la dynamite" ( pilules à la strychnine) qu'ils trimbalaient dans leur musette . Henri Pélissier confiait au journaliste : " le sport est devenu fou furieux" .  A l'époque le dopage était marginal et artisanal, il est devenu scientifique et industriel. C'est le règne de l'éprouvette. C'est ce qu'on appelle le progrès. Je sais de quoi je parle, le vélo c'est une vieille histoire de famille, j'ai baigné là-dedans pendant toute mon enfance,  j'ai même écrit un bouquin sur le Tour en 2003 : " il était une fois le Tour de France. 1919-1939" Chez l'Harmattan. La grande fête populaire est devenue une Foire commerciale au bénéfice des actionnaires  au détriment du sport et à la grande joie des gogos. 

 " Si un informateur curieux avait fait un petit tour dans les chambres de certains coureurs français après le départ de St Brieuc,  il eût trouvé de curieuses ampoules brisées et répandant encore une odeur bizarre et sans doute caractéristique pour ceux qui sont compétents en matière de doping"( Georges Briquet " le Miroir des Sports" 9 juillet 1938)"

Les coureurs que l'on devrait célébrer aujourd'hui sont des gens comme Raymond Poulidor qui n'a jamais gagné le Tour et qui aurait pu en gagner au moins un, celui de 1964. Seulement voilà, Poulidor ne touchait jamais à la dope alors que son principal adversaire, Jacques Anquetil, était dopé à mort (Il est décédé à 53 ans). Aujourd'hui le descendant de Raymond Poulidor, c'est Thomas Vockler. Il est probable qu'il ne gagnera jamais le Tour de France 

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 11:32

Par ces temps de disette, de désespérance des politiques et de prise de conscience que le vieux monde est à bout de souffle et va à la falaise avec un bandeau sur les yeux, de nouvelles initiatives se développent et cherchent de nouveaux moyens de communication et d'échanges  entre individus, basés  sur la solidarité et la responsabilité. Il en est ainsi pour le microcrédit qui permet de financer des projet des pays émergeants (microworld.org) par exemple, prêts gratuits remboursés au bout d'un an par les bénéficiaires et garanti par le groupe planet finance ? Il en est également ainsi pour le réseau des accorderies né au Québec et qui commence à essaimer en France (www.accorderie.fr) . Il vise à lutter contre la pauvreté et l'exclusion en renforçant la solidarité entre des personnes d'âges, de classes sociales de nationalité et de sexes différents.

 Le système est ingénieux : 

Chaque Accordeur met à la disposition des autres ses compétences et savoir-faire sous la forme d’offres de services. Des conseils pour cuisiner, la restauration de meubles, l’apprentissage de sports, etc…

 

Chaque offre apparaît sur la page web de L’Accorderie locale où la personne est devenue membre et dans un annuaire papier pour les Accordeurs qui n’ont pas accès à Internet. Dans l'espace membres et l’annuaire, les Accordeurs ont accès aux coordonnées des personnes qui offrent les services. Ils peuvent donc entrer en contact directement avec celles-ci pour s’entendre sur le service désiré et le moment de l’échange.

 

Chaque échange de services est comptabilisé dans une banque de temps, selon le principe « une heure de service rendu vaut une heure de service reçu », quels que soient le service rendu et les compétences exigées.

Tous les services sont mis sur un même pied d’égalité.

 

Dans la banque de temps, chaque Accordeur dispose d’un compte temps où sont inscrites les heures données et reçues. La comptabilité se fait à partir de chèques temps. Lorsqu’une personne devient Accordeur, 15 heures sont déposées dans son compte, ce qui lui permet d’échanger des services immédiatement. 

Dans le cas de certains travaux, le matériel et matériaux nécessaires sont à la charge du demandeur ( par exemple : travaux de peinture)

Une Accorderie œuvre dans le monde de l’économie sociale et solidaire, en proposant un système économique alternatif reposant sur la création d’une nouvelle forme de richesse. Une richesse collective et solidaire qui s’appuie essentiellement sur le potentiel des membres de toute la communauté. Une communauté, où trop souvent, les citoyens les plus pauvres sont jugés non productifs, car occupant un emploi mal rémunéré et étant exclus de la spirale de la surconsommation.

 Une Accorderie fait plutôt le pari qu’il est possible de créer cette richesse collective et solidaire en se basant sur la contribution de tous les membres de la communauté.  C’est une façon démocratique et organisée de construire une alternative au système économique dominant, avec ce qu’il comporte d’inégalités, et d’entrer dans la spirale sympathique d’un réseau qui concrétise sa croyance que le monde peut fonctionner autrement, en ne laissant personne de côté, et qu’il est possible de produire et de consommer autrement.

Pour mieux comprendre ce système ( si vous n'êtes pas allergique à l'accent canadien) vous pouvez regarder cette vidéo :


 

 

Que le monde puisse fonctionner autrement, Edgar Morin en est convaincu lorsqu'il dit que"Le monde grouille d'initiatives créatrices qui traduisent des possibilités futures

  Regardez son entretien de 26 minutes qui date de mai 2012, il est lumineux.

 

 

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 09:21

Conversation imaginaire surprise à l'entrée d'un supermarché devenu le centre de rencontre et de culture impromptu de mon bled :

 

- Vous avez vu Mme Berluchet qu'ils vont peut-être autoriser à distribuer aux pauvres les lassagnes et tous ces machins à la viande de cheval. Ah les braves gens ! Surtout que la viande de cheval ce n'est pas interdit, y'a pas de problème sanitaire. C'était juste une "fraude" comme ils disent, parce que ce n'était pas écrit dessus qu'il y avait de la viande de cheval avec le bœuf ou peut-être seulement de la viande de cheval.  Il n'y a pas de quoi en faire un drame tout de même !

- Bien sûr, bien sûr,  Mr Martineau, mais d'un autre côté, les plats cuisinés avec ou sans viande de bœuf, il faut bien reconnaître, sauf votre honneur, que c'est de la merde, comme dit Monsieur Berluchet, qui ne mâche pas ses mots. Vous avez déjà lu les étiquettes des produits ? et bien croyez moi  il y a là-dedans des trucs pas ragoûtants qu'on ne devrait pas trouver dans la nourriture, dans les pharmacies peut-être à la rigueur, mais pas dans les assiettes : des émulsifiants, de l'aspartame, de l'huile de palme et tout ces E dont on ne sait pas ce qu'ils veulent dire, que ça vous dégoûte rien que de lire l'étiquette. Alors donner aux pauvres ces aliments-là c'est admettre que plutôt que d'avoir faim il vaut mieux manger ces saloperies et que c'est bien suffisant pour eux !

- c'est vrai, Mme Berluchet mais pensez que les classes moyennes aussi en mangent, de ce que vous dites, parce que c'est relativement pas cher, moins cher que de la vraie nourriture sans tous ces E pas très frais. Plus les gens ont dégagé du temps avec les machines à laver les lave-vaisselle et tous ces trucs, plus ils sont occupés et qu'ils n'ont plus le temps de faire à manger. Alors forcément c'est bien pratique, les plats cuisinés !

- Oui , mais le Hic, c'est qu'on ne sait même pas ce qu'il y a dedans. En dehors de tous les conservateurs et les additifs, on ne sait  pas si l'on mange du bœuf, du poulet dont on ne sait pas non plus d'où ils viennent vraiment, et il vaut peut-être mieux pas le savoir. Sans parler des œufs frais, parce que des œufs frais inscrits sur l'étiquette , tenez-vous bien Mr Martineau, et ben y'en a pas ! ça ne s'appelle plus des œufs d'ailleurs, ça s'appelle des "ovoproduits" M. Berluchet l'a lu dans le journal ; des tonnes de blanc d'œufs, de jaune liquide, ou sous forme congelée, ou en poudre. On trouve même des omelettes en berlingots ou des œufs durs en plaques ou en barre... Ça ressemble à des œufs, ça a le goût des œufs ou à peu près, mais ça n'est pas des œufs et surtout des œufs frais. Monsieur Berluchet dit que c'est la cuisine du diable.

- C'est bien intéressant tout ça Mme Berluchet , mais je vais vous quitter parce que je dois faire les courses. Depuis que je suis au chômage, j'ai du temps devant moi. Il paraît que chez "Pacherdutout" il y a une promo sur la viande hachée. Parce que, nous en ce moment on n'a pas trop les moyens d'acheter de la vraie nourriture.  le Bio, les circuits courts  tout ça, c'est pour ceux qui ont de la thune, ce n'est pas à notre portée. Vous savez ce que ça coûte d'acheter du Saint-Nectaire à Saint-Nectaire et du veau élevé sous la mère en Aveyron ?

-C'est dommage M. Martineau, parce qu'avec tout le temps que vous avez, vous en auriez assez pour faire de la bonne cuisine...

 

 

Lire à ce sujet le dossier du Nouvel Obs du 28 février intitulé "La vérité  sur ce que vous mangez" Il s ont laissé tomber les histoires de cul de DSK, d'autant que Jean-Daniel a écrit un billet de protestation à ce sujet parfaitement bien venu.

Lire également le dossier de Marianne du 16 au 22 février " Les sales cuisines de la malbouffe

Lire aussi " Le livre noir de l'agriculture" d'Isabelle Saporta chez Fayard 

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:24

Je vous conseille vivement d' aller à cette adresse vous y trouverez une vidéo ( pas visible sur youtube)

recopiez ce lien dans la barre google : https:www.facebook.com/photo.php?v=1110460759638 ( pas accessible sur youtube)

 

 

 

Cinq jeunes types chantent ensemble dans le métro. C'est magnifique. On pourrait appeler ça un happening, très prisé dans les années 70

 

Flashback sur ces années-là  : Nous avions organisé, avec une bande d'amis, un happening dans un wagon de métro que nous avions transformé en wagon restaurant, avec hôtesse en uniforme. Toutes les deux stations l'un d'entre-nous montait dans le wagon et distribuait un plat, hors d'œuvre, plat principal, dessert et champagne sur la longueur  de la ligne. Comment étaient les gens ?  suspicieux et interloqués d'abord ( c'était l'époque de la caméra invisible) et puis, la plupart ont joué le jeu : joyeusement. Une dame âgée à même raté sa station pour cause de champagne ! Il y eut un ou deux grincheux pas plus , dérangés dans leur autisme. Je dois avoir les négatifs de ce moment mémorable. Il faudrait que je cherche dans mon bordel ! Retour aux années 2010. Regardez bien la vidéo. Au milieu des voyageurs qui commencent à bouger, Il y en a un, habillé de noir qui reste immobile et a conservé ses oreillettes. Un petit manque d'ouverture d'esprit peut-être ? incapacité à saisir l'instant ? dérangé dans sa routine ?... Dommage !

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:55

Alors, cette manif  POUR le mariage homosexuel a-t-elle eu lieu, Non de Dieu, oui ou non ? 130 000 manifestants selon la police. C'est beaucoup moins que la manif  des CONTRE : 350 000 manifestants selon la police toujours. Je commencerai à croire à ce genre de comptabilité le jour ou, pour une fois, les estimations de la police seront supérieures à celle des manifestants et que celles des manifestants seront inférieures à celle de la police.  La manif des POUR a bien eu lieu. Oui. sauf pour les deux chaînes d'information en continu  diffusées par la TNT : BFM et iTélé qui n'ont rien diffusé du tout. Et l'on sait bien que si tu ne passes pas à la télé tu n'existes pas. Bien sûr il y eut l'arrivée de François Gabard, la formule 1 des océans, un évènement sportif d'une importance capitale, qui a tout écrasé , parce que c'était ce qu'attendaient les gens et qu'une manif pour faire avancer péniblement la société d'un mètre ou deux c'est moins important que l'arrivée aux Sables d'Olonne d'un blondinet triomphant, un de ces héros dont on a tellement besoin en ce moment par nécessité de trouver un consensus de temps en temps dans cette société au bord de l'affrontement, et qui rejoindra immanquablement la cohorte des héros oubliés. Les CONTRE avaient eu de la chance parce que il n'y avait pas ce jour-là d'évènement assez important pour faire passer cette manif au second plan dans la hiérarchie des évènements du jour. En conséquence BFM et i Télé avaient mis le paquet sur les tonitruances de Frigide Barjot, de la droite, de l'extrême droite de l'Épiscopat. Rien que des gens bien propres sur eux qui scandaient "Un papa, une maman, un enfant" Un papa une maman , comme les parents de Tiphaine par exemple ? D'où vient-elle cette idée que pour bien élever un enfant il faut nécessairement un couple hétérosexuel parce qu'un couple hétérosexuel c'est une garantie? De la religion en partie , de cette idée de "nature" aussi, comme si l'homosexualité ce n'était pas  naturel ! La grande difficulté des CONTRE c'est de vouloir démontrer qu'ils sont modernes, pas homophobes pour un sou. Mais rien à faire, le naturel reprend le dessus comme dans cette déclaration véhémente d'une sexagénaire de l'UMP qui faisait à la Télé cette déclaration chargée de sens. Je cite de mémoire : "Oui alors, je suis contre !, Vous les avez vu s'embrasser dans la rue on dirait des bêtes". La messe était dite.

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 10:38

182142_10200332898144043_1667958569_n.jpg

 

La loi sur le mariage pour tous, est une loi qui étend des droits qui  pour des raisons d'orientation sexuelles  n'étaient pas jusqu'alors accessibles à la totalité de la population. Elle est  condamnée par une part relativement importante de la population . C'est pourtant une loi d'égalité. elle n'oblige en rien les opposants à quoi que ce soit.

Donc on peut supposer que l'opposition à cette loi, dont les motivations sont, la plupart du temps, dissimulées  derrière l'alibi de la protection des enfants, est une opposition  de caractère religieux, voire idéologique. Alors que cette loi  n'est pas de nature coercitive vis-à-vis de ceux qui s'opposent.

Il en sera de même lors du débat sur la fin de vie s'il débouche sur une loi dépassant la loi Leonnetti et permettant à ceux qui vont mourir dans un délai court de respecter leur volonté d'en finir .Ce qui correspond au droit de mourir dans la dignité

La encore, dans ce cas, il y aurait des opposants qui dissimuleront le caractère religieux voir idéologique, de leur opposition derrière des alibis. Une telle loi si elle voit le jour , n'obligera évidemment pas ceux qui ne le souhaitent pas de mettre fin à leurs jours même en cas de grande souffrance ou de lourde dégradation physique. 

Rappelons-nous à ce sujet les propos de Christine Boutin, l'ultra-catholique, face à jean-Jacques Bourdin et déclarant au sujet de Chantal Sébire ( on aurait voulu l'y voir la Christine), atteinte d'une tumeur rare, défigurée et en état de grande souffrance et qui réclamait le droit de mourir : "Mais pourquoi ne peut-elle plus vivre ? Parce qu'elle dit qu'elle souffre mais il y a les médicaments qui peuvent empêcher cette souffrance, parce qu'elle est difforme ? mais la dignité d'une personne va au-delà de l'esthétique de cette personne. Quand elle parle de ses petits-enfants, je suis absolument convaincue que cette ancienne institutrice peut aider encore ses petits-enfants à aller de l'avant. Ses enfants l'aiment aussi." Si ça n'est pas à la fois religieux et idéologique ça !? Et assez dégueulasse,  à mon avis.

Toute loi qui visera à étendre la liberté de chacun,  à disposer de son corps et à affirmer librement ses orientations sexuelles qui ne feraient plus de lui un sous-citoyen, trouvera toujours des opposants. On a vu comment les lois sur la séparation de l'église et de l'état, sur la contraception et l'IVG ont trouvé de violentes oppositions derrière lesquelles on trouvait, mal dissimulée, la volonté supposée d'un Dieu hypothétique. Un des grands malheurs de cette société c'est la conviction religieuse, qui n'est rien d'autre qu'un point de vue, et qui prétend soumettre à sa loi la liberté de l'humanité : celle de penser et de vivre librement, comme il l'entend, dans le respect des autres. C'est pour cette raison qu'il faut empêcher les convictions religieuses de peser de tout leur poids, qui reste lourd, sur les lois de la République.

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 17:34

Il paraît que dimanche 13 janvier, une vague, que dis-je une vague, un tsunami d'homophobes, nous prévient-on,  va envahir la rue, droite, extrême-droite ( sauf Marine Le Pen) catholiques intégristes, catholiques tout court, et toutes  les autres instances , juives musulmanes, la mano dans la mano, qui prétendent que les homos n'ont pas droit au mariage. Des millions de gens. Tout ce beau monde à la moralité irréprochable, pense et dit  que si l'on autorise ça, c'est toute la société qui s'écroule. Je ne comprends pas bien pourquoi le monde s'écroulerait d'autant qu'il est déjà bien écroulé, le monde, sans la prétention des homos à vouloir se marier. C'est quoi le fond du problème ? alimenté par des tas d'alibis : le mariage c'est un homme et une femme, un papa et une maman, c'est Dieu qui l'a voulu comme ça. Et a t-on pensé à tous les enfants malheureux que cette  décision va engendrer ?  Et la morale, vous y avez pensé bandes de pervers qui ne comprennent pas que les relations homosexuelles sont "contre nature" ? Nous y voilà ! En réalité le fond du problème alimenté par un conservatisme crasse, c'est l'homophobie ! Car en quoi le mariage homosexuel concerne tous ces gens bien propres sur eux et dont certains sont homosexuels y compris parmi les prêtres?  Personne ne leur demande de se marier avec un homo ou une lesbienne. Et puis le mariage homo reste un mariage civil, les homos ne risquent donc pas de "souiller" les temples et églises consacrées à Dieu sauf ceux qui le sont anonymement et ça doit faire un paquet. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi une relation d'amour entre deux hommes ou deux femmes serait moins pure, moins belle qu'entre deux hétérosexuels et pourquoi ne seraient-ils pas en mesure d'élever un enfant correctement alors qu'on voit des tas d'hétéros inconséquents, prioritairement poussés par leur instinct de reproduction, faire chier leurs mômes, parfois les martyriser, ou les rendre malheureux par incompétence. Alors, je pose la question : De quoi se mêlent-elles ces belles âmes ? Question subsidiaire : Et le mariage, ce ne serait pas contre nature par hasard ? Au point qu'on se demande pourquoi certains homos y tiennent tant, avec le risque de devenir, une fois mariés aussi cons que les homophobes ? Allez savoir !

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 10:01

C'est la première bonne nouvelle de l'année : Jacques Tardi célèbre auteur de Bandes dessinées a refusé la légion d'honneur qui lui a été attribuée alors qu'il ne demandait rien à personne ( contrairement aux idées reçues on ne demande pas la légion d'honneur elle vous est attribuée) Connaissant assez bien son œuvre je reconnais que j'aurais été déçu qu'il l'acceptât. Libertaire, une grande partie de son œuvre en témoigne, Tardi, ne pouvait accepter la légion d'honneur.  Il a déclaré à ce sujet : "J'ai appris avec stupéfaction par les médias, au soir du 1er janvier, que l'on venait de m'attribuer d'autorité et sans m'en avoir informé au préalable, la Légion d'honneur!" avant d'ajouter "Etant farouchement attaché à ma liberté de pensée et de création, je ne veux rien recevoir, ni du pouvoir actuel, ni d'aucun autre pouvoir politique quel qu'il soit. C'est donc avec la plus grande fermeté que je refuse cette médaille" "Je n'ai cessé de brocarder les institutions. Le jour où l'on reconnaîtra les prisonniers de guerre, les fusillés pour l'exemple, ce sera peut-être autre chose" "Je ne suis pas intéressé, je ne demande rien et je n'ai jamais rien demandé. On n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas" TARDI n'est pas le premier à refuser cette médaille dont Napoléon son créateur disait : "Je sais bien que ces distinctions sont des hochets, mais c'est avec des hochets que l'on mène les hommes" Parmi les refus les plus connus ceux d'Aragon , d'Albert Camus, de Claude Monet, d'Hector Berlioz, de Simone de Beauvoir et de Jean-Paul Sartre et plus récemment de la chercheuse spécialiste des cancers profesionnels Annie Thébaud-Mony qui avait refusé cette décoration pour dénoncer l'"indifférence" qui touche la santé au travail et l'impunité des "crimes industriels".

Ce qui étonne c'est cette décision d'attribuer à Tardi une légion d'honneur que ceux qui connaissent son œuvre savaient qu'il la refuserait. Philippe Druillet, autre grand dessinateur a confié : "On se connaît depuis 45 ans. Le pauvre chéri, s'il avait accepté, je l'aurais tué sur place, mais il a réagi comme il le fallait. Dont acte. Ce n'est pas une insulte que de refuser cette décoration. Il ne faut pas y voir de la haine, simplement, ce n'est pas sa place. Cela ne correspond pas à ce qu'il a dit, dessiné et exprimé toute sa vie."

le dernier Album de Tardi consacré à son père,  prisonnier de guerre pendant le dernier conflit mondial, est formidable.

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 18:44

J'avais appris à la communale que 1789 était une année glorieuse de l'histoire de France.  La nuit du 4 août et l'abolition des privilèges et du système féodal,  la déclaration des droits de l'homme, c'était tout de même quelque chose ! Bien sûr, il y eut la Terreur, mais de cet accouchement difficile et après les retours en arrière de l'Empire et de la royauté à nouveau, la République avait finalement émergé pour s'installer solidement malgré l'intermède pétainiste. 

Or, force est de constater que pour beaucoup de gens en France, aujourd'hui,  la révolution Française est considérée comme une date maudite. rappelez-vous Jean François Copé en 2010 qui au moment des manifestations du 24 Juin contre la réforme des retraites du gouvernement de droite avait sorti cette phrase d'anthologie : " Il règne actuellement une ambiance malsaine de nuit du 4 août." Malsaine la nuit du 4 août qui décrétait la fin des privilèges ? Moi je trouve qu'il n'y avait rien de plus sain au contraire. Et Alain Afflelou tout récemment, après "l'affaire"  Depardieu et les tentatives du gouvernement d'aller vers une réforme fiscale qui demanderait aux plus riches un effort de solidarité, qui déclare : " On est en train de revenir à 1789". Quelle horreur en effet ! Et Catherine Deneuve répondant à Philippe Torreton qui s'en était pris à Depardieu, ou plutôt à Dieu : "Qu'auriez vous fait en 1789, mon corps en tremble encore". Oui, décidément, La Révolution Française pour tous ces gens qui sans la république ne seraient probablement pas ce qu'ils sont, est une sombre période et elle n'est que ça. Et je ne parle pas de Charles Berling qui lui compare l'exil de Depardieu à un effet du retour du maccarthisme. Rien que ça !

On ne peut que conseiller à ces gens qui ne sont pas dans la misère, et qui chantent volontiers la Marseillaise qui est un chant révolutionnaire, de relire attentivement l'Histoire de France et même celle des États-unis, de comparer des choses comparables, de pratiquer un peu plus la nuance et de méditer cette pensée de Talleyrand : "Tout ce qui est excessif est insignifiant". François Hollande n'est ni Robespierre, ni McCarthy et Depardieu qui a joué Danton, ne risque pas la guillotine qui d'ailleurs fut abolie par les socialistes. Quand à Catherine Deneuve, un bon tranquillisant devrait suffire à calmer ses tremblements.

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 11:19

Que font les hommes quand ils n'ont rien d'autre à foutre ? Ils tombent !

Regardez les hommes tomber, c'est ce qu'ils font avec le plus d'application :

 

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives