Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:24

Je vous conseille vivement d' aller à cette adresse vous y trouverez une vidéo ( pas visible sur youtube)

recopiez ce lien dans la barre google : https:www.facebook.com/photo.php?v=1110460759638 ( pas accessible sur youtube)

 

 

 

Cinq jeunes types chantent ensemble dans le métro. C'est magnifique. On pourrait appeler ça un happening, très prisé dans les années 70

 

Flashback sur ces années-là  : Nous avions organisé, avec une bande d'amis, un happening dans un wagon de métro que nous avions transformé en wagon restaurant, avec hôtesse en uniforme. Toutes les deux stations l'un d'entre-nous montait dans le wagon et distribuait un plat, hors d'œuvre, plat principal, dessert et champagne sur la longueur  de la ligne. Comment étaient les gens ?  suspicieux et interloqués d'abord ( c'était l'époque de la caméra invisible) et puis, la plupart ont joué le jeu : joyeusement. Une dame âgée à même raté sa station pour cause de champagne ! Il y eut un ou deux grincheux pas plus , dérangés dans leur autisme. Je dois avoir les négatifs de ce moment mémorable. Il faudrait que je cherche dans mon bordel ! Retour aux années 2010. Regardez bien la vidéo. Au milieu des voyageurs qui commencent à bouger, Il y en a un, habillé de noir qui reste immobile et a conservé ses oreillettes. Un petit manque d'ouverture d'esprit peut-être ? incapacité à saisir l'instant ? dérangé dans sa routine ?... Dommage !

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 10:54

Les médias tels Sisyphe poussant éternellement son énorme rocher sur une forte pente d'une colline du Tartare,  sont condamnés à remplir du papier (toujours la même surface)  ou du temps radiophonique ou télévisuel (toujours le même), quel que soit les évènements qui se présentent à eux. Quels sont les critères qui président à la hiérarchie des informations décrites et commentées ? La réponse est facile : le choix hiérarchique se fait en fonction du lectorat visé et de la période de l'année propice ou non à l'évènement ou au non-évènement. Ainsi , le petit chat dans l'arbre délivré par les pompiers en plein mois d'août, peut-il, le pauvret, faire la Une des journaux populaires. Alors que les journaux "sérieux" ne le mentionneront nullement ou alors sous la forme d'un entrefilet en page 8. Même punition pour les journaux radiophoniques ou télévisés condamnés de toute manière à remplir de l'espace temps quel que soit la récolte d'information (1) Il y a parfois des disettes , mais elles ne diminuent en rien cet espace-temps ou la surface du papier. Quand on manque de confiture pour une surface habituelle de tartine, que fait t'on ? On étale bien sûr. Rapporté au médias, Ça réclame de l'éloquence et même de l'imagination. Puis il y a les périodes fastes, celles ou il semble légitime de faire mousser l'évènement parce qu'il est réel et que ses conséquences sont importantes, ceux-là sont relativement rares,  ou seulement parce qu'il est susceptible de toucher un large public. C'est le cas de la démission du pape qui est une véritable bénédiction, si j'ose dire, pour l'ogre médiatique qui avait fini de tordre la serpillière complètement à sec du mariage pour tous. Quelles sont les conséquences réelles ? Minimes. On choisira un nouveau vieillard qui sortira les mêmes homélies réactionnaires, comme si le Vatican était coupé du monde, et roule ma poule ! En attendant, l'évènement bouleverse, interroge ou intéresse plus ou moins POTENTIELLEMENT un milliard de catholiques. Pas question de mettre l'évènement à sa juste place. 

Finalement on peut se demander si les journaux honnêtes ne seraient pas ceux qui ne comporteraient que quatre pages parce qu'il n'y a rien d'intéressant à moudre, dito pour les journaux télévisés ou radiophoniques qui ne dureraient que dix minutes dans ce cas, le temps restant étant rempli avec un dessin animé de Tex Avery ou même une mire. À l'inverse en cas de pléthore d'informations essentielles on ajouterait 10 pages au journal papier et 25 minutes au journaux télévisés ou radiophoniques, ce qui arrive parfois mais rarement, et qui montre que ça peut  éventuellement fonctionner dans un sens mais pas dans l'autre. 

Mais as-tu pensé, pauvre crétin,  me rétorquerez-vous, Ce que ça veut dire pour le téléspectateur bien calé dans son fauteuil club et qui en veut pour une demi-heure parce qu'on la lui doit, alors qu'on lui en donne moins , ou pour l'abonné à un magazine qui a bien acheté à prix fixe un magazine de X pages et qui se retrouve avec quelques pages à survoler pour cause de disette ? Ils hurleraient au loup les mecs. Ce serait le bordel fils, crois-nous, ajouterez-vous à votre rétorquation ( je vous offre le néologisme). Laisse tomber tes élucubrations et continuons comme avant. C'était  bien avant, non? merde alors ! J'aurais beau dire que vous pourriez faire autre chose à la place, par exemple faire des folies avec votre bergère sur le canapé (2), trouver un chat pour jouer avec votre chien qui en a marre de ne bouffer que des croquettes, ou arroser les plantes du balcon pour emmerder le voisin du dessous qui fait la même chose avec celui encore placé en-dessous, vous n'en démordrez pas ! Je le sais bien.

 

(1) D'où au mois d'août, les sempiternels reportages sur les plages bondées, et l'hiver, les éternelles chroniques sur les automobilistes aux prises avec la neige et le verglas

 

(2) Je ne voudrais pas être trop lourdingue, mais la relation en cascade entre les folies et la bergère et entre la bergère et le canapé, m'a parue plaisante. Non ? Ben tant pis !

Repost 0
Published by GIHER - dans médias
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 08:32

Un milliard de catholiques sur la surface du globe, des tas de peoples qui affirment leur foi catholique,  leur croyance en Jésus fils de Dieu, et espèrent une consolation hypothétique au fait que la mort nous attend tous : Karl Zero sur canal hier, Lorant Duetsch Dimanche chez Drucker.  Affirmer sa foi  religieuse est devenu furieusement tendance sur les plateaux de télé. Un vent de religiosité de force 7 souffle sur la planète. Et ce n'est pas pour autant que les églises sont pleines à craquer le Dimanche. Aller comprendre ! Les catholiques n'ont même plus besoin d'une petite piqure de rappel dominicale : Ils ont la foi dans le sang.

Et puis, le coup de théâtre de ce pape  en fin de course qui laisse tomber parce qu'il ne se sent plus la force de continuer,  et qui va remplir les médias pendant des jours. L'évènement aura eu au moins le mérite d'inspirer à Libé l'une de ses meilleures Unes : "Papus interruptus." On ne pouvait pas faire plus concis

 On se demande bien pourquoi les évêques élisent des papes aussi vieux ?  Et tous ces gens doctes qui au XXI e siècle s'esbaudissent du fait que ce pape démissionnaire ultra-conservateur, qui, après avoir dénoncé le préservatif avait fini par l'admettre dans un monde qui n'avait pas attendu son autorisation. Le problème du catholicisme c'est qu'il s'essouffle à tenter de recoller au rythme d'évolution de la société sans jamais réussir à la rattraper. Si l'on veut bien regarder, l'archaïsme des mœurs religieuses n'a d'égal que celui  des principes éthiques d'une droite française qui  a étalé publiquement sa ringardise pendant des jours dans l'hémicycle de l'assemblée nationale. Où va le monde en ce moment ? En arrière. Ponce Pilate en crucifiant Jésus a fait une énorme connerie. S'il ne l'avait pas été, il n'y aurait même pas de pape aujourd'hui. Vous me direz que les hommes auraient trouvé autre choses pour apaiser leurs angoisses ontologiques. D'autres angoisses travaillent les hommes, la principale s'appelle "pouvoir d'achat" : qu'il remonte et les choses se calmeront, la ferveur religieuse mettra un bémol, Marine le Pen, baissera dans les sondages pendant qu'Hollande remontera et on laissera respirer un peu les musulmans boucs émissaires qui pourront tranquillement retourner à leurs marteaux-piqueurs et à leurs bétonnières. Amen. 

Repost 0
Published by GIHER - dans religion
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 17:46

Comment les Français vivent-ils la crise ? Pour beaucoup d'entre-eux comme une fatalité tombée du ciel. Ce qui fait oublier d'où vient cette crise, quelles en sont les sources. Nicolas Sarkozy l'avait désignée comme provenant d'un capitalisme immoral par référence à un capitalisme moral (!). François Hollande avait même déclaré pendant la campagne présidentielle que son adversaire était la finance c'est-à-dire la spéculation financière. Celle qui ne produit rien qui n'aide pas au développement de  l'économie, mais qui fait de l'argent à partir de rien. Depuis il a beaucoup reculé, parce que les maîtres du monde ne sont pas les états mais la finance sans loi autre que la sienne. Affectés par la crise des subprimes dont-ils portent la responsabilité, sauvés par les états, c'est-à-dire les citoyens, les établissements financiers affichent aujourd'hui une prospérité insolante. J'aimerais savoir ce que les socialistes ont fait de vraiment concret jusqu'à présent pour lutter contre cette finance qu'Hollande désignait comme sont principal adversaire ?

"Est-il normal que l’Etat donne sa garantie à 9.000 traders pour qu’ils continuent à spéculer sans risque avec des revenus scandaleux alors que 60 millions de Français se serrent la ceinture ?" C’est la question que posait un député mardi soir lors de la réunion organisée par le collectif à l’Assemblée Nationale à la veille de l’arrivée de la loi bancaire en Commission des finances et à une semaine de son arrivée devant les députés en première lecture.

Cette loi est un leurre . "C'est comme si la loi de séparation de l'église et de l'état avait été rédigée par des évêques," écrit Libération. Il est clair qu'avec une loi pareille les banquiers peuvent dormir sur leurs deux oreilles

À l'initiative du collectif Roosevelt, plus de 25 000 personnes et une dizaine de réseaux ont déjà rejoint l'appel pour une vraie séparation des banques sur le site www.monadversairecestlafinance.fr.  qui informe sur la réalité de la loi et  sur ses insuffisances. À vous de voir.

Repost 0
Published by GIHER - dans économie
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 16:39

Que l'islamisme soit incompatible avec la démocratie, c'est une évidence.  Au point qu'on avait quelque raison de s'inquiéter de l'arrivée des islamistes au pouvoir. Espérons que le meurtre de l'opposant Chokri Belaïd va déciller les Tunisiens qui croient encore que l'on peut établir une démocratie à base exclusive de religion. Ce qui arrive aujourd'hui montre s'il en était besoin le poids historique de l'islam qui pèse sur des citoyens Tunisiens dont certains se leurrent à croire que le mariage de la carpe et du lapin peut  ne pas générer autre chose qu'un monstre.

Il ne reste plus qu'à espérer un sursaut du peuple  qui voit sa révolution confisquée et ses espoirs s' effilocher . La grande mobilisation de l'UGTT le 4 décembre commémorant l'assassinat soixante ans plus tôt de Farhat Hached , grande figure de la  résistance  à la colonisation avait été attaquée par des centaines d'islamistes,  et une atmosphère d'affrontement règne de plus en plus dans le pays. "Si Ennahda veut imposer ses propres conceptions à cette majorité de la société qui les rejette avec toujours plus de vigueur, cela ne pourra se faire que par la violence" dit le philosophe Abdelwahab Meddeb

Repost 0
Published by GIHER - dans politique
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:55

Alors, cette manif  POUR le mariage homosexuel a-t-elle eu lieu, Non de Dieu, oui ou non ? 130 000 manifestants selon la police. C'est beaucoup moins que la manif  des CONTRE : 350 000 manifestants selon la police toujours. Je commencerai à croire à ce genre de comptabilité le jour ou, pour une fois, les estimations de la police seront supérieures à celle des manifestants et que celles des manifestants seront inférieures à celle de la police.  La manif des POUR a bien eu lieu. Oui. sauf pour les deux chaînes d'information en continu  diffusées par la TNT : BFM et iTélé qui n'ont rien diffusé du tout. Et l'on sait bien que si tu ne passes pas à la télé tu n'existes pas. Bien sûr il y eut l'arrivée de François Gabard, la formule 1 des océans, un évènement sportif d'une importance capitale, qui a tout écrasé , parce que c'était ce qu'attendaient les gens et qu'une manif pour faire avancer péniblement la société d'un mètre ou deux c'est moins important que l'arrivée aux Sables d'Olonne d'un blondinet triomphant, un de ces héros dont on a tellement besoin en ce moment par nécessité de trouver un consensus de temps en temps dans cette société au bord de l'affrontement, et qui rejoindra immanquablement la cohorte des héros oubliés. Les CONTRE avaient eu de la chance parce que il n'y avait pas ce jour-là d'évènement assez important pour faire passer cette manif au second plan dans la hiérarchie des évènements du jour. En conséquence BFM et i Télé avaient mis le paquet sur les tonitruances de Frigide Barjot, de la droite, de l'extrême droite de l'Épiscopat. Rien que des gens bien propres sur eux qui scandaient "Un papa, une maman, un enfant" Un papa une maman , comme les parents de Tiphaine par exemple ? D'où vient-elle cette idée que pour bien élever un enfant il faut nécessairement un couple hétérosexuel parce qu'un couple hétérosexuel c'est une garantie? De la religion en partie , de cette idée de "nature" aussi, comme si l'homosexualité ce n'était pas  naturel ! La grande difficulté des CONTRE c'est de vouloir démontrer qu'ils sont modernes, pas homophobes pour un sou. Mais rien à faire, le naturel reprend le dessus comme dans cette déclaration véhémente d'une sexagénaire de l'UMP qui faisait à la Télé cette déclaration chargée de sens. Je cite de mémoire : "Oui alors, je suis contre !, Vous les avez vu s'embrasser dans la rue on dirait des bêtes". La messe était dite.

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 10:44

Je vous explique : Week-end prolongé à Paris, sous la neige et par un froid de gueux . Je ne sais pas pourquoi l'on  dit "un froid de gueux." Peut-être parce que les gueux ont plus froid que les autres ? On patauge dans la bouillasse habituelle des villes enneigées, sous la grisaille également habituelle du ciel parisien. Je prends le métro, descends à Saint-Germain-des Prés et emprunte la rue Bonaparte vers le quai Voltaire dans le but d'acheter des couleurs chez Sennelier. Et là, au 7 de la rue  Bonaparte,  en passant devant une galerie d'art, j'aperçois les peintures d'un certain H. CRAIG HANNA, dont je n'avais jamais entendu parler. Vous imaginer les journalistes de la grande messe du 20H vous parler d'un peintre américain surtout connu du milieu artistique et de quelques esthètes branchés, sans qu'il fût préalablement bénéficiaire d'une communication d'enfer ? Je l'imagine difficilement.

Bien que les journaux télévisés ne soient pas, heureusement, ma seule source d'informations, je les regarde aussi et je me dit que pour beaucoup de gens, c'est effectivement la seule source d'information. On peut le regretter tout en évitant d'occulter que c'est une réalité dont les intéressés sont les victimes et qu'il faut faire avec. Après huit heures de boulot et deux heures de transport aller retour,  l'effort ultime et légitime est d'appuyer sur le télécommande et d'avaler. Ça se comprend. 

Donc, je tombe sur les peintures de H. CRAIG HANNA et je reste scotché.  Ça s'appelle une rencontre fortuite et heureuse. Au-delà de la technique éblouissante ( académique dirons certains) et d'une maîtrise totale des couleurs et de la lumière, on peut  découvrir dans l'œuvre de   H. CRAIG HANNA  une poésie intrigante, inquiétante même, qui semble recouvrir une préoccupation permanente de la mort. On pense aux grands peintres classiques et même au David de " l'Assassinat  de Marat" mais aussi  à l'œuvre de Lucian Freud  décédé en 2011 et dont le peintre américain reconnait l'influence.

Vous pourrez voir beaucoup d'œuvres de H. CRAIG HANNA  sur le site http://www.laurenceesnolgallery.com/ La Laurence Esnol Gallery possède l'exclusivité mondiale de l'œuvre du peintre. 

hcraighanna.jpg

Le lendemain, visite de l'exposition Edward Hopper au grand palais, dont ce sont les derniers jours et qui ne désemplit pas. Au point que les billets réservés indiquent l'heure à laquelle l'on doit arriver. À dix heures du matin, c'était déjà le début de la cohue dans les salles, après avoir fait le pied de grue sous la neige pendant une demi-heure. Très belle expo avec dessins, aquarelles, et les grandes peintures dont les plus connues, mais pas seulement. Un grand bonheur.

hopper10.jpg

Vous pourrez trouver un article de ce blog  consacré à Hopper. Il date d'octobre 2010 et est intitulé : "Week-end Helvète et pictural : Edward Hopper". Il reste, plus de deux ans après, l'un des articles les plus lus de ce blog.

Repost 0
Published by GIHER - dans art
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 10:38

182142_10200332898144043_1667958569_n.jpg

 

La loi sur le mariage pour tous, est une loi qui étend des droits qui  pour des raisons d'orientation sexuelles  n'étaient pas jusqu'alors accessibles à la totalité de la population. Elle est  condamnée par une part relativement importante de la population . C'est pourtant une loi d'égalité. elle n'oblige en rien les opposants à quoi que ce soit.

Donc on peut supposer que l'opposition à cette loi, dont les motivations sont, la plupart du temps, dissimulées  derrière l'alibi de la protection des enfants, est une opposition  de caractère religieux, voire idéologique. Alors que cette loi  n'est pas de nature coercitive vis-à-vis de ceux qui s'opposent.

Il en sera de même lors du débat sur la fin de vie s'il débouche sur une loi dépassant la loi Leonnetti et permettant à ceux qui vont mourir dans un délai court de respecter leur volonté d'en finir .Ce qui correspond au droit de mourir dans la dignité

La encore, dans ce cas, il y aurait des opposants qui dissimuleront le caractère religieux voir idéologique, de leur opposition derrière des alibis. Une telle loi si elle voit le jour , n'obligera évidemment pas ceux qui ne le souhaitent pas de mettre fin à leurs jours même en cas de grande souffrance ou de lourde dégradation physique. 

Rappelons-nous à ce sujet les propos de Christine Boutin, l'ultra-catholique, face à jean-Jacques Bourdin et déclarant au sujet de Chantal Sébire ( on aurait voulu l'y voir la Christine), atteinte d'une tumeur rare, défigurée et en état de grande souffrance et qui réclamait le droit de mourir : "Mais pourquoi ne peut-elle plus vivre ? Parce qu'elle dit qu'elle souffre mais il y a les médicaments qui peuvent empêcher cette souffrance, parce qu'elle est difforme ? mais la dignité d'une personne va au-delà de l'esthétique de cette personne. Quand elle parle de ses petits-enfants, je suis absolument convaincue que cette ancienne institutrice peut aider encore ses petits-enfants à aller de l'avant. Ses enfants l'aiment aussi." Si ça n'est pas à la fois religieux et idéologique ça !? Et assez dégueulasse,  à mon avis.

Toute loi qui visera à étendre la liberté de chacun,  à disposer de son corps et à affirmer librement ses orientations sexuelles qui ne feraient plus de lui un sous-citoyen, trouvera toujours des opposants. On a vu comment les lois sur la séparation de l'église et de l'état, sur la contraception et l'IVG ont trouvé de violentes oppositions derrière lesquelles on trouvait, mal dissimulée, la volonté supposée d'un Dieu hypothétique. Un des grands malheurs de cette société c'est la conviction religieuse, qui n'est rien d'autre qu'un point de vue, et qui prétend soumettre à sa loi la liberté de l'humanité : celle de penser et de vivre librement, comme il l'entend, dans le respect des autres. C'est pour cette raison qu'il faut empêcher les convictions religieuses de peser de tout leur poids, qui reste lourd, sur les lois de la République.

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 17:34

Il paraît que dimanche 13 janvier, une vague, que dis-je une vague, un tsunami d'homophobes, nous prévient-on,  va envahir la rue, droite, extrême-droite ( sauf Marine Le Pen) catholiques intégristes, catholiques tout court, et toutes  les autres instances , juives musulmanes, la mano dans la mano, qui prétendent que les homos n'ont pas droit au mariage. Des millions de gens. Tout ce beau monde à la moralité irréprochable, pense et dit  que si l'on autorise ça, c'est toute la société qui s'écroule. Je ne comprends pas bien pourquoi le monde s'écroulerait d'autant qu'il est déjà bien écroulé, le monde, sans la prétention des homos à vouloir se marier. C'est quoi le fond du problème ? alimenté par des tas d'alibis : le mariage c'est un homme et une femme, un papa et une maman, c'est Dieu qui l'a voulu comme ça. Et a t-on pensé à tous les enfants malheureux que cette  décision va engendrer ?  Et la morale, vous y avez pensé bandes de pervers qui ne comprennent pas que les relations homosexuelles sont "contre nature" ? Nous y voilà ! En réalité le fond du problème alimenté par un conservatisme crasse, c'est l'homophobie ! Car en quoi le mariage homosexuel concerne tous ces gens bien propres sur eux et dont certains sont homosexuels y compris parmi les prêtres?  Personne ne leur demande de se marier avec un homo ou une lesbienne. Et puis le mariage homo reste un mariage civil, les homos ne risquent donc pas de "souiller" les temples et églises consacrées à Dieu sauf ceux qui le sont anonymement et ça doit faire un paquet. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi une relation d'amour entre deux hommes ou deux femmes serait moins pure, moins belle qu'entre deux hétérosexuels et pourquoi ne seraient-ils pas en mesure d'élever un enfant correctement alors qu'on voit des tas d'hétéros inconséquents, prioritairement poussés par leur instinct de reproduction, faire chier leurs mômes, parfois les martyriser, ou les rendre malheureux par incompétence. Alors, je pose la question : De quoi se mêlent-elles ces belles âmes ? Question subsidiaire : Et le mariage, ce ne serait pas contre nature par hasard ? Au point qu'on se demande pourquoi certains homos y tiennent tant, avec le risque de devenir, une fois mariés aussi cons que les homophobes ? Allez savoir !

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 10:01

C'est la première bonne nouvelle de l'année : Jacques Tardi célèbre auteur de Bandes dessinées a refusé la légion d'honneur qui lui a été attribuée alors qu'il ne demandait rien à personne ( contrairement aux idées reçues on ne demande pas la légion d'honneur elle vous est attribuée) Connaissant assez bien son œuvre je reconnais que j'aurais été déçu qu'il l'acceptât. Libertaire, une grande partie de son œuvre en témoigne, Tardi, ne pouvait accepter la légion d'honneur.  Il a déclaré à ce sujet : "J'ai appris avec stupéfaction par les médias, au soir du 1er janvier, que l'on venait de m'attribuer d'autorité et sans m'en avoir informé au préalable, la Légion d'honneur!" avant d'ajouter "Etant farouchement attaché à ma liberté de pensée et de création, je ne veux rien recevoir, ni du pouvoir actuel, ni d'aucun autre pouvoir politique quel qu'il soit. C'est donc avec la plus grande fermeté que je refuse cette médaille" "Je n'ai cessé de brocarder les institutions. Le jour où l'on reconnaîtra les prisonniers de guerre, les fusillés pour l'exemple, ce sera peut-être autre chose" "Je ne suis pas intéressé, je ne demande rien et je n'ai jamais rien demandé. On n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas" TARDI n'est pas le premier à refuser cette médaille dont Napoléon son créateur disait : "Je sais bien que ces distinctions sont des hochets, mais c'est avec des hochets que l'on mène les hommes" Parmi les refus les plus connus ceux d'Aragon , d'Albert Camus, de Claude Monet, d'Hector Berlioz, de Simone de Beauvoir et de Jean-Paul Sartre et plus récemment de la chercheuse spécialiste des cancers profesionnels Annie Thébaud-Mony qui avait refusé cette décoration pour dénoncer l'"indifférence" qui touche la santé au travail et l'impunité des "crimes industriels".

Ce qui étonne c'est cette décision d'attribuer à Tardi une légion d'honneur que ceux qui connaissent son œuvre savaient qu'il la refuserait. Philippe Druillet, autre grand dessinateur a confié : "On se connaît depuis 45 ans. Le pauvre chéri, s'il avait accepté, je l'aurais tué sur place, mais il a réagi comme il le fallait. Dont acte. Ce n'est pas une insulte que de refuser cette décoration. Il ne faut pas y voir de la haine, simplement, ce n'est pas sa place. Cela ne correspond pas à ce qu'il a dit, dessiné et exprimé toute sa vie."

le dernier Album de Tardi consacré à son père,  prisonnier de guerre pendant le dernier conflit mondial, est formidable.

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives