Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 08:46

Après les propos d'Armstrong déclarant que gagner le Tour de France est impossible sans le dopage, et qui mettent en péril la grande entreprise commerciale du Tour, je trouve pertinent de republier l'article que j'avais écrit en juillet 2009 et qui s'intitulait : "Le tour de France :"Un mythe bouffé aux mites." Ceux qui s'offusquent aujourd'hui des propos d'Armstrong ont la mémoire courte. Il faut leur rappeler comment le champion américain était porté aux nues alors qu'il était manifeste qu'il y avait au-dessus de lui plus que l'ombre d'un doute. Tout le monde s'y mettait de Gérard Holtz aujourd'hui l'un des plus virulants anti-Armstrong, jusqu'au président Sarkozy. Bref, si l'on mettait en doute les performances de l'Américain, c'était par pure Jalousie.

Voici donc l'article écrit en juillet 2009 :

En tant qu'événement commercial le Tour de France  est florissant. En tant qu'événement sportif et populaire, ( populaire dans le sens où il fait rêver), il n'en finit pas d'agoniser. Vous vous souvenez du nom du vainqueur  du Tour 2008 ? Probablement pas. Jusqu'aux années 60 terminer l'épreuve à la 3e place vous assurait une notoriété pour plusieurs années. Aujourd'hui le lendemain même de l'arrivée plus personne ne se rappelle qui était second. Le Tour de France c'est d'abord du fric, beaucoup de fric. Il a toujours été d'abord cela, mais dans des proportions disons raisonnables. aujourd'hui ce n'est plus le cas et c'est pourquoi sa pérennité est assurée, parce que les enjeux sont énormes et malgré le discrédit qui pèse sur lui, les sponsors, les organisateurs ne sont pas prêts de lâcher le morceau. Et ils continueront à faire pédaler le cadavre. Chaque année on nous explique que le dopage c'est fini, que maintenant le peloton est propre comme un sou neuf, qu'une nouvelle ère commence etc, etc. Calembredaine ! Pour une bonne raison, c'est que le Tour est impossible ! Il est impossible sans le dopage, parce que personne n'est prêt à voir passer le peloton à moins de 40 km à l'heure, personne n'est prêt à ne plus voir les coureurs démarrer comme des pets sur une toile cirée et frais comme des gardons, en montagne, après 180 km de course ! 

Le dopage est un "marronnier", un sujet inoxydable et qu'on peut sortir du tiroir avec succès en cas de disette d'information ( juillet-août) La particularité du dopage est qu'il est un marronnier d'actualité qui offusque et scandalise uniquement ceux qui ne veulent pas voir qu'il entre dans une logique implacable de la performance et du profit inhérente au sport spectacle. Ce n'est pas un phénomène nouveau. Henri Desgrange le déplorait déjà en 1921. En 1924 les Frères Pélissier en rogne contre le père du Tour montraient au grand reporter Albert Londres "la dynamite" ( pilules à la strychnine) qu'ils trimbalaient dans leur musette . Henri Pélissier confiait au journaliste : " le sport est devenu fou furieux" .  A l'époque le dopage était marginal et artisanal, il est devenu scientifique et industriel. C'est le règne de l'éprouvette. C'est ce qu'on appelle le progrès. Je sais de quoi je parle, le vélo c'est une vieille histoire de famille, j'ai baigné là-dedans pendant toute mon enfance,  j'ai même écrit un bouquin sur le Tour en 2003 : " il était une fois le Tour de France. 1919-1939" Chez l'Harmattan. La grande fête populaire est devenue une Foire commerciale au bénéfice des actionnaires  au détriment du sport et à la grande joie des gogos. 

 " Si un informateur curieux avait fait un petit tour dans les chambres de certains coureurs français après le départ de St Brieuc,  il eût trouvé de curieuses ampoules brisées et répandant encore une odeur bizarre et sans doute caractéristique pour ceux qui sont compétents en matière de doping"( Georges Briquet " le Miroir des Sports" 9 juillet 1938)"

Les coureurs que l'on devrait célébrer aujourd'hui sont des gens comme Raymond Poulidor qui n'a jamais gagné le Tour et qui aurait pu en gagner au moins un, celui de 1964. Seulement voilà, Poulidor ne touchait jamais à la dope alors que son principal adversaire, Jacques Anquetil, était dopé à mort (Il est décédé à 53 ans). Aujourd'hui le descendant de Raymond Poulidor, c'est Thomas Vockler. Il est probable qu'il ne gagnera jamais le Tour de France 

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article

commentaires

barovin 10/09/2013 17:51


Brèves de rentrée

Jacques 22/07/2013 23:40


Quiand je vois le comportement stupide des spectateurs le long des cols, je me dis que le dopage a encore de beaux jours! Mais, pour autant, je ne chante pas à l'unisson avec Lance Armstrong que
Chris Froome serait obligatoirement dopé. 

GIHER 23/07/2013 10:45



Au fil des années la horde des spectateurs est devenue de plus en plus hystérique. L'une des raisons :être vu à la télé. Une autre : le sentiment national. Les gesticulations de cette bande de
crétin, font peur.


Quant à Froome. Attendons pour en avoir le cœur net. Je rappelle que depuis 20 ans les organisateurs nous déclarent chaque année  que cette fois-çi le tour sera "propre". Froome 5 victoire
en 6 ans depuis 2007 et des places d'honneur.Cette année déjà 22 ou 23 victoires. Il a été "préparé". Mais comment ? C'est l'avenir qui le dira


 



foujuste 20/07/2013 14:30


Peut être que chez les cerveaux des plaines , le pragmatisme prend le pas sur l'idéologie, contrairement aux cerveaux perchés sur les pentes arides du mont Ventoux .

GIHER 23/07/2013 10:33



belle métaphore ! Foujuste devient lyrique



foujuste 20/07/2013 09:51


La question serais de savoir si la majorité des spectateurs ,fan du tour de France (dont je ne fait pas partie )qui eux, sont (directement concernés à juste
titre  ) attachent plus d’importance  au spectacle proprement dit,qu’au business qu’il engendre, contrairement à ce qui semble comme toujours chagriner une toute petite partie des
Français attachés aux vieux principes du bénévole ou du fonctionnariat d'état .quant aux tricheurs ne nous laissons pas aller à la la facilité, l'appât du gain il est vrai reste le moteur qui
pousse les tricheur ,mais souvenons nous les pays de l’Est avaient de très grands champions sportif et l’argent était remplacé par l’honneur de la nation pour ne pas dire du partis. alors à
choisir même si on doit être vigilant sur la santé des sportifs souhaitons que le tour de France reste une épreuve sportive aidé par des actions commerciales et non par je sait quel idéologie
politique !!  



GIHER 20/07/2013 12:10



Foujuste est le seul type au monde à ne pas être porteur d'une idéologie. Bravo !



FRANJUS 16/07/2013 22:42


Est-il possible à un athlète ,même en grande forme, de participer sans dopage, à une étape de 260 kilomètres terminée par l'ascension du Ventoux à 21 Km/h de moyenne et par une température
supérireure à 30° ?


En corrolaire,est-il juste de continuer de permettre à des crapules avides de fric de lancer des jeunes gens sur les routes dans des conditions aussi effroyables alors que ce serait évidemment
évitable ?

GIHER 20/07/2013 12:11



Essaie de faire comprendre çà à Foujuste. mais son cerveau esr dans la plaine pas en haute Montagne



Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives