Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 12:35

L'enseignement de la morale à l'école. Délicat sujet. Quelle morale d'abord ? La morale catholique ? La morale musulmane ? Celle du décalogue ? La morale laïque nous dit-on. Celle qui peut faire consensus  qui serait le plus petit dénominateur commun, le point de convergence entre les différentes morales et qui pourrait définir des règles élémentaires du "vivre ensemble". 

En quoi la morale enseignée à l'école pourrait-elle être compatible avec celle enseignée dans la famille qui est la balise sur laquelle se fixent les enfants comme la moule sur le rocher ?  Quelle compatibilté entre les préceptes des religions et celle d'une morale commune à tous, entre la charité et la solidarité, entre le voile et le respect de la femme considérée enfin comme citoyenne à part entière ? C'est bien là le problème. 

En quoi la morale  des Lequesnois bien sous tous les rapports, hypocrite et amidonnée, est elle supérieure à celle des Groseille adeptes du système D, qui crachent sur le poste de télé mais chez qui on sent une vraie tendresse, une vraie solidarité familiale aux antipodes de l'attitude mécanique des Lequesnois ?   

Une des règles d'or qui devraient permettre ce fameux vivre ensemble, c'est le respect des autres, a priori, avant toute évaluation qui peut conduire dans les faits et à juste titre à placer ces autres sous la toise,  en mettant un bémol  à l'empathie de principe. 

Les comportements de la rue m'offusquent souvent quand je vois des adultes, pas forcément jeunes d'ailleurs, me passer sous le nez ou m'écraser les pieds dans le tram sans s'excuser, ou des gosses assis sur les banquettes de ce même tram qui pour rien au monde laisseraient leur place à une personne âgée et qui baissent la tête ou regardent ailleurs pour ne pas être confrontés au problème. Pourquoi cela m'offusque-t-ll  ?: Parce qu'on m'a enseigné le contraire et si je ne l'ai pas toujours respecté à 100% je constate que confronté au réel , au temps qui passe et à l'expérience, cet enseignement continue de me paraître juste et susceptible d'être fructueux. 

 L'excuse,  le remerciement , la politesse élémentaire qui marquent que l'on se soucie de l'autre sont devenues souvent des attitudes ringardes. C'est dommage et cela démontre qu'en dehors de la croissance et du pouvoir d'achat  dont l'augmentation considérée comme la panacée universelle ne règlera pas tous les problèmes sociétaux,  notre société va mal, que la mécanique grince et qu'il est temps d'introduire une dose de morale dans ses rouages pour arriver à un début d'harmonie. 

Comment arriver à enseigner une certaine morale à l'école qui serait la traduction dans les faits d'une éthique commune à tous,  quand on contemple cette société qui démontre au quotidien qu'elle est tout sauf morale et qu'elle ne va pas vers le mieux ?

 Dans cette société du "chacun pour soi"  où des footballeurs richissimes mais pauvres en neurones roulent en Ferrari et se comportent comme des gosses capricieux, où la "République exemplaire" ne l'est toujours pas, où les traders sont devenus des héros modernes, où les hommes politiques de gauche, de droite ou du centre égrènent des promesses qu'ils savent à l'avance qu'ils ne  tiendront pas, où les gros banquiers sont appelés à présent des "banksters" sous le regard impuissant des gouvernements, où un citoyen américain, qui vient de récolter 335 millions de dollars au loto,  gémit parce que le fisc américain lui en enlève la moitié,  ce qui,  si vous voulez bien faire le calcul, ne lui laisse en gros que 168 millions de dollars, une misère , comment l'équité, la solidarité, le respect de l'autre, valeurs morales en très forte baisse, ne feraient-elles pas hurler de rire. 

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article

commentaires

Jacques 12/09/2012 17:30


je pense avoir répondu a à la question ; peut-être pas dans le sens qui vous intéresse, mais ça c'est une autre question. Disons que ne n'ai pas sauté à pieds joints dans un raisonnement assez
spécieux qui conduit à se demander qui "fait le plus de mal à la France " du footballeur allergique à la marseillaise ou de l'exilé fiscal. L'attitude du premier me choque, mais je dois avouer
que j'ai du mal à en juger, car les causes de cette attitude sont complexes. Quant au second, l'exilé fiscal et, plus généralement celui qui s'exile dans un pays qu'il estime plus accueillant, je
le comprends mieux. Pour être plus précis, ceux que l'on impose à 75 % à partir d'un seuil plus ou moins arbitraire (car il me semble que c'est de ceux-là qu'il s'agit), la question est plus
simple. Il s'agit d'à peine deux mille contribuables et cette mesure ne nous rapporte rien d'autre qu'une illusoire satisfaction pour certains électeurs qui, en d'autre temps, auraient érigé des
guillotines.  D'un certain point de vue on y gagne. Alors ils essaient d'y échapper en allant investir ailleurs. Il est donc clair que sur un plan financer cela fait plus de tort à la France
que de bouder la Marseillaise. Tant pis pour nous, fallait y penser avant. Cependant à quelque chose malheur est bon, la plupart de ceux qui ne chantent pas la Marseillaise feront certainement
aussi partie du contingent qui s'exilera. Alors nous aurons des matches de bas niveau, mais tout le monde chantera la Marseillaise ; quelle satisfaction!  

Foujuste 12/09/2012 16:08


http://youtu.be/t6Z2hlwWk4w

claudioo 12/09/2012 13:52


accord total avec franjus. je ne chante jamais la marseillaise pour cela.

FRANJUS 12/09/2012 11:28


Il ne s'agit pas de 75% des revenus, mais de 75% des revenus au-dessus de un million d'euris par an et par part fiscale avec un nombre assez important de dérogations . On ne s'exile pas pour cela
. Le cinéma de la droite à ce sujet n'a aucun fondement sérieux .


Quant à l'hymne national, il faut prendre quelques minutes pour examiner un texte que l'on peut légitimement refuser de prononcer à gorge déployée en public. Ces paroles étaient peut-être
légitimes au moment de leur création ,mais quel beauf xénophobe oserait les écrire maintenant ?

Barovin 11/09/2012 09:44


Ce soir sur France 5 : "le monde en face" à 20h40

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives