Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 14:33

 L'automne ne s'est pas fait attendre. Le plafond est bas, le ciel est gris, il pleuviote.  Ça n'est pas bon pour le moral d'autant plus que les nouvelles ne sont pas terribles, les problèmes avec l'Islam, le rapport sur les OGM et le gouvernement

qui de  reniement en reniement  ne sait plus très bien où il va. Exit la mesure concernant le contrôle au faciès, Exit la suppression des niches fiscales dont le contenu fond comme neige au soleil  et retour dit-on de la TVA sociale. Bon je sais qu'en écrivant cela je vais faire plaisir aux deux foujacques, mais comme je ne les ai jamais entendu émettre la moindre critique sur la politique de Sarkozy qu'ils ont soutenue bec et ongles de manière inconditionnelle, ce que je leur ai toujours reproché, je n'ai pas l'intention d'avoir le même comportement. 

Donc retour de laTVA sociale suivant les rumeurs. 

En  dehors du fait que si le gouvernement le décide il passera pour un blaireau étant donné que François Hollande a supprimé celle prévue par Sarkozy et qui devait être en service en octobre 2012, il faut revenir dessus pour tenter d'évaluer son efficacité.

J'ai écrit  sur le sujet un article  le 18 janvier 2012 intitulé "TVA sociale piège à cons ou pas ?" Après relecture il me semble qu'il n'y a rien à y changer. Le voici donc tel quel :

"Bon ! on à tous plus ou moins compris que la TVA sociale était un transfert de charges destiné à rendre les entreprises françaises plus compétitives. Baisse des charges patronales  transférées sur les différents taux de TVA qui permettront aux entreprises de baisser leurs prix dont bénéficieront les consommateurs ce qui relancera la consommation et annulera pour le consommateur l'inconvénient de la hausse de la TVA. 

Baisse des cotisations salariales, mais là il s'agit d'un simple transfert puisque il sera absorbé par une hausse de la CSG.

Cette TVA devrait normalement être  la même pour les entreprises importatrices.

Malheureusement c'est un peu Alice au pays des merveilles, car rien ne dit (et on l'a vu pour la TVA sur la restauration ou environ 60% de la baisse des charges ont été reportés sur la baisse des prix) que les employeurs joueront le jeu et reporteront la totalité  de leurs baisses de cotisations sur la baisse des prix. C'est ce qu'avait fait remarquer Éric Besson (après qu'il a retourné sa veste)  dans un rapport de 2007 remis à Nicolas Sarkozy. Donc il y a gros à parier que cette TVA sociale qui n'en a que le nom débouchera sur  une augmentation des prix et une baisse du pouvoir d'achat. Il s'agira donc bien d'un "sacrifice" pour les consommateurs et par conséquent, et entre autres, pour les salariés.

Reste aussi à savoir comment la hausse de la CSG sera répercutée, notamment sur les retraités qui eux ne bénéficieront pas de baisse des cotisations salariales.

De plus comment les entreprises vont-elles utiliser cette baisse des charges patronales ? Voici la réponse de Laurence Parisot : l'entreprise pourra profiter des baisses de cotisations pour baisser son prix hors taxes, investir, augmenter les salaires... ou conserver sa marge "

Bref, rien ne démontre que la baisse sera répercutée sur les prix ! "

Comme il y a un an, je ne sais pas trop quoi en penser car tout tient sur le comportement des entreprises. Joueront-elle le jeu ou pas ?

Si elles ne le jouent pas il faut craindre une hausse générale des prix à la consommation, produits ou non en France, dont les catégories sociales modestes seraient les premières victimes puisque  plus on descend dans la hiérarchie sociale, plus la part de budget consacrée à la consommation courante est élevée. 


Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans économie
commenter cet article

commentaires

Jacques 29/09/2012 17:18


Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi pour FLORANGE on n'emploierait pas la méthode largement préconisée par la gauche lors de sa pêche aux électeurs, et qui consisterait à
d'interdire les licenciements. Ce serait simple non?

claudioo 25/09/2012 19:43


confirmation par jacques de mon précédent comm

Jacques 25/09/2012 19:35


Avant de contredire, j'aimerais qu'on me réponde concrètement sur la situation que j'ai évoquée. Quant à bazar, elle s'imagine que les entreprises jouent. Je crois qu'il y a un monde entre elle,
qui joue peut-être, et les entreprises qui assurément ne jouent pas. Elles disparaissent les unes après les autres ; il faudrait peut-être se demander pourquoi. Quant aux gens "professionnels et
expérimentés" dès lors qu'ils sont prêts à se déplacer et à ne pas faire des 35 hres leur cheval de bataille, ils trouvent du boulot. En tout cas c'est vrai pour tous ceux que je connais. 


Au fait, moi aussi j'aime la soupe de courge…

claudioo 25/09/2012 18:18


il y a des évolutions de débats où il vaut mieux parler de soupe. c'est dommage car j'attendais que jacques me contredise,où toi d'ailleurs. mais jacques se défausse rapidement lorsqu' on amène
un minimum de propositions. elles ne sont pas nouvelles, c'est l'esprit global contenu dans le bouquin de thomas piketty. j'aurais dû faire de l'économie car cette idée je la défend depuis plus
de 30 ans, avant même que rocard ne la popularise. malheureusement trop partiellement. je pense que son application plus étendue nous aurait mis pour aujourd'hui dans une bien meilleure
situation. et pourtant je suis loin d'être rocardien mais, contrairement à ce que pensent certains, je ne suis pas un dogmatique et je ne m'oppose pas par principe. mais il ya des choses qui sont
impossibles à mettre en oeuvre dans certaines conditions et qui le sont plus facilement dans d'autres parceque la mise en application est différente. oui, oui on peut suivre mon regard.

GIHER 25/09/2012 15:41


Je me demande si'l n'y a pas que dans ce blog que l'on puisse passer de la TVA sociale à la soupe aux courges ! 

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives