Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:28

J'écris (2) parce que j'avais déjà écrit un billet portant ce titre, il y a un an ou deux. 

 

On nous dit que la circulation automobile provoque beaucoup moins de morts et de blessés qu'il y a 40 ans ( de mémoire, en 1973, il y eut une pointe à 17 000 morts) ce qui fait qu'il y a en France aujourd'hui et en gros cinq fois moins de morts sur les routes qu'il y a 40 ans. C'est  magnifique et l'on ne peut que s'en féliciter. Voyons maintenant quels sont les avantages et les inconvénients de cette bonne nouvelle.

Moins de morts et de blessés, c'est moins d'horribles souffrances affectives pour les familles,  et ça, ça éponge tout le reste. Notons aussi que les rescapés sont aussi des contribuables et que moins de morts c'est aussi des impôts qui rentrent dans les caisses de l'état, c'est beaucoup moins de dépenses pour les assurances  et moins de dépenses de santé. C'est donc tout bénefice aussi bien sur le plan humain ( c'est l'essentiel) que sur le plan matériel. Bon, mais les moyens coercitifs pour arriver à ce résultat, limitations de vitesses, amendes, radars, flics partout ( c'est écrit dessus), dispositifs qui coûtent cher, génèrent moins de recettes pour les radars et pour les pompes funèbres,  les réparateurs de bagnoles, les carrossiers, les constructeurs automobiles, les fabricants de pneus, les distributeurs de carburant et toute la filière qui accompagne la bagnole  y compris les prothésistes, les fabricants de fauteuils roulants, les laboratoires pharmaceutiques,  tout ce monde contraint pour  compenser sa baisse des bénéfices d'augmenter ses tarifs ce qui retombe sur le consommateur  qui resserre les cordons de sa bourse, et qui retombe sur l'économie.  Ce qui fait que globalement tout cela génère pas mal de chômeurs qu'il faut indemniser etc, etc... Après avoir mesuré tout cela on pourrait éventuellement en déduire que la diminution des morts et des blessés sur les routes est sur le plan humain indéniablement positive, mais que c'est moins sûr sur le plan économique. Cette déduction éventuelle  serait alors basée  sur le réel et non pas sur une impression ou un sentiment . 

Veuillez excuser ce billet teinté d'humour noir, mais il avait pour but d'arriver à la conclusion suivante :

Mesurons les conséquences de nos actes. Il devrait en être ainsi pour chaque décision importante qu'elle soit domestique ou au niveau de l'état. Mais qui fait vraiment un bilan prévisionnel avec les plus et les moins et les réactions en chaîne supposées de chacune de ses décisions importantes ? En ce qui concerne les politiques, tous les politiques et la batterie de leurs conseillers  et doctes experts , on  peut se permettre d'avoir des doutes.

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 19/03/2013 19:04


Tu as tout dit. Je n'ajouterai donc rien.

Jacques 13/03/2013 18:46


?

jacques 12/03/2013 19:23


réfléchir

jacques 12/03/2013 19:22


j'avais tenté de laisser penser qu'on pouvait le remettre en cause... et je n'ai pas été suivi (oligarchie, etc.). Content de constater que peut-être il y a une ouverture pour y rélécjhor.

GIHER 13/03/2013 08:41



bonne journée



Jacques 11/03/2013 16:13


Notre système politique étant basé sur une vision à court terme correspondant au quinquennat (je parle des politiques, non des esperts, lesquels sont plus perennes) il faut que nous asusmions le
choix de ce système, sauf à avoir le courage de tenter de le remettre en cause (voir certains de mes coms précédenrts).

GIHER 11/03/2013 17:05



Voici une nouveauté bouleversante ! Bis repetita placent. Il est remis en cause ce système à bout de souffle... de plus en plus. mais il faut croire que le fruit pourri met du temps à tomber de
l'arbre



Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives