Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 10:23

La commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a décidé de rejeter les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Cette décision résulte de la réintégration de dépenses antérieures au 15 février 2012, date de la déclaration officielle de candidature du président sortant sur TF1. Si cette décision était confirmée cela pourrait coûter très très cher à l'UMP. 

Tout le monde sait que Nicolas Sarkozy  était en campagne bien avant de présenter sa candidature à sa propre succession et cela dans le cadre de sa fonction. C'est là que le bât blesse, et on comprend mieux pourquoi Nicolas Sarkozy a traîné jusqu'au dernier moment avant de présenter sa candidature. Le trésorier des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy a annoncé un recours auprès du conseil constitutionnel. Et c'est là que le bât blesse une seconde fois puisque Sarkozy est membre de droit du Conseil Constitutionnel. Donc en principe il ne sera pas présent lors de la séance le concernant, pour éviter l'accusation de conflit d'intérêt puisqu'il serait juge et partie. De plus il serait juste que sa fonction soit suspendue jusqu'à  ce que son dossier soit examiné par le CC.

Maintenant examinons la composition du conseil constitutionnel. Ils sont douze, 10 hommes et deux femmes. dont 3 anciens présidents de la république. Sans Sarkozy , cela fera 11 dont 9 hommes et deux femmes. Politiquement, ils sont neuf à  droite , 2 peuvent être considérés comme étant plutôt de gauche. ( Guy Canivet, Claire Bazy Malaurie ) à moins que je ne me trompe. Charasse qui est membre du CC nommé  par Sarkozy, est un ancien PS exclu et qui a retourné sa veste.

Donc à mon avis la décision ( consciemment ou inconsciemment) devrait basculer en faveur de l'UMP. À moins que la démocratie fonctionne comme elle devrait fonctionner.

  Plusieurs questions se posent : 

1) les règles régissant les dépenses entre celles relevant de la fonction présidentielle et celles relevant de la campagne du Président sortant dans la perspective d'un second mandat sont extrêmement floues. Ne devraient elles pas être  précisées beaucoup plus minutieusement ?

2) Il semble anormal qu'un président sortant soit membre de fait du Conseil Constitutionnel

3) Pourquoi les membres du Conseil Constitutionnel le sont-ils à vie ? 

4) Actuellement Jacques Chirac qui est manifestement gâteux, est-il en mesure de siéger au CC ?

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans politique
commenter cet article

commentaires

Jacques 22/12/2012 13:57


Et pendant ce temps notre petit président et sa cour engage des dépenses inconsidérées pour ses voyages et ses ministères. Moi, Présisdent je ….. etc. Normal me direz-vous.

Foujuste 22/12/2012 10:50


Bien sur si l'on pouvais s'arranger pour changer les règles simplement pour que soit condamner Sarko après on verrais suivant le sans du vent la flexibilité des queux de vache puise que le
conseil constitutionnel est en majorité de droite et que le pouvoir est à gauche on peut arranger ça la justice c'est nous pas eux !!

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives