Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 08:39

Ce matin libération publie une interview de Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale. À la question :

"Vous venez de présenter votre projet de loi, et nous allons donc parler d’éducation, mais aussi du cannabis, de Gérard Depardieu et de Jérôme Cahuzac…

Le ministre répond :

"A chaque fois que je pars sur un chemin de traverse, quel qu’il soit, je dessers la cause que j’essaye de servir. J’ai eu l’occasion de le remarquer. Alors que, la semaine passée, nous avons annoncé le recrutement de 43 000 enseignants, annoncé le projet d’une charte de la laïcité dans les établissements scolaires, lancé la stratégie numérique la plus globale jamais initiée dans ce pays, si je dis une demi-phrase sur Depardieu, cela éclipsera tout. Et je ne parviendrai même pas à toucher les étudiants pour qu’ils aillent s’inscrire aux concours."

Je trouve cette réponse très satisfaisante car elle démontre que Vincent Peillon est en train de faire, avec sagesse, son apprentissage de ministre de la République.

C'est, en effet, une manie épouvantable des journalistes  d'interroger un ministre sur des questions qui ne concernent pas directement son ministère. Déjà bien occupé par celui-ci il devra répondre aux débotté à une question sur laquelle il a forcément quelque opinion personnelle mais ne maîtrise pas tous les éléments et de surcroit n'a pas eu le temps de consulter les ministres concernés. D'où les dérapages qu'on a pu constater depuis que les socialistes sont au pouvoir. Informer oui, expliquer oui,  bien communiquer en somme, (c'est ce qui manque le plus à Hollande ) mais pas dans le désordre.

On voit bien, et Vincent Peillon met  le doigt dessus (une demi-phrase sur Depardieu, cela éclipsera tout) comme la culture politique des Français est davantage centrée sur l'accessoire que sur le principal et comme ils restent éblouis par la société du spectacle au détriment du réel. Depardieu, cela leur parle beaucoup plus que "la stratégie numérique globale" qui est pourtant capitale pour l'avenir de l'école.

L'affaire Depardieu n'est qu'un fait divers et le tort du premier ministre est d'avoir donné son opinion , maladroitement de plus, sur ce fait divers qui a pris des tournures politiques par maladresse. S'il avait répondu comme l'a fait Hollande un peu tard " "Moi, plutôt que de blâmer tel ou tel, je veux saluer le mérite de ceux qui ont certes beaucoup, mais qui acceptent de payer leurs impôts en France, de produire en France, de faire travailler en France et de servir leur pays", on aurait moins noirci de papier pour quelque chose qui n'en vaut guère la peine.

Il n'y a pas de doute : les socialistes sont en plein apprentissage. Tant mieux. Mais il ne faudrait pas qu'il dure trop longtemps.

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans politique
commenter cet article

commentaires

claudioo 20/12/2012 17:16


césar a parlé. silence dans les cirques.

Jacques 20/12/2012 16:18


Par ailleurs, il est normal que "l'affaire Depardieu" retombe sur la gauche. Les attaques disproportionnées lancées par la gauche à l'encontre de Depardieu, avaient pour objet de déstabiliser la
droite à travers celui qui était censé passer pour l'un de ses plus ardents supporters (mieux que Christian Clavier). Or, le "bon peuple" comme dirait foujuste, n'a vu en Depardieu que le
sympatique Obélix. Ce n'est donc pas un fait divers qui a pris une tournure politique par maladresse, mais un fait divers que l'on aurait voulu politique par maladresse. 

Jacques 20/12/2012 15:56


Ah! ces journalistes... 

claudioo 18/12/2012 22:52


en fait paillon s'est mis un baillon! je sais bien que je vois facilement la paille dans l'oeil du voisin.....a moins que tu aies voulu te pailler peillon.il s'agit de vincent bien sûr mais
PEILLON. pour le reste, pas mieux que toi même et mocekx.

GIHER 19/12/2012 00:28



Dont acte. Honte à moi !!



mocekx 18/12/2012 17:36


c'est le manque de communication et sa maitrise qui manque le plus à notre gouvernance! on peut être d'accord ou non avec la politique gouvernementale mais si la communication est bonne elle
passera davantage auprès de ceux qui sont la cible des mesures gouvernementales.

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives