Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 12:24

François Fillon :

" Le combat de Nicolas Sarkozy pendant tout son quinquennat a été d'éviter les plans sociaux». « Pendant cinq  ans, il n’y a pas eu de plan social et il n’y a pas eu de fermeture d’usine »"

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans politique
commenter cet article

commentaires

Jacques 01/11/2012 15:28


Plus on travaille plus on crée de l'emploi... basique non ?

Barovin 31/10/2012 20:13


C'est vrai qu'a une époque où il y a 4 millions de chômeurs, ou le temps partiel est subi par des millions d'autres (qui aimeraient déjà travailler 35 h au lieu des 15,voire 20 h qu'on leur
propose). Jacques serait bien inspiré, au delà des postures idéologiques de droite,  de nous expliquer comment faire pour augmenter dans ces conditions, la durée légale du travail....


Nous ne sommes pas en situation de plein emploi, et en sous production. si c'était le cas, çà pourrait justifier éventuellement une augmentation de la durée hebdo du travail.


Il ne faut pas sortir de "saint cyr" pour comprendre cela...ou alors être obtus comme certain ou manipulateur comme d'autres. 


Qu'on nous explique....nous sommes  attentifs.....on voudrait pas mourir sans être, au moins une fois, de droite....


 

Jacques 31/10/2012 16:46


Je ne comprends rien à toutes vos pirouettes… C'est François Hollande et nul autre qui est responsable des postures du gouvernement, lesquelles sont tout à fait conformes à ce que l'on pouvait
s'attendre, vu sa campagne. Alors pourquoi faire semblant de les découvrir. Fallait critiquer avant qu'il soit trop tard. Effectivement je n'ai pas beaucoup critiqué les actions de Sarkozy, car
j'ai été agréablement surpris, bien que n'ayant pas milité pour lui. J'assume. Mettre vos contradicteurs sous la même dénomination "foujacques" me confirme dans l'idée que pour vous, hors de la
gauche point de salut, tous en enfer. Il n'empêche qu'il faut monter drôlement haut pour voir ça de si loin que les différences s'aplanissent. Par ailleurs, je rappelle que j'ai attribué un léger
satisfécit à JMH qui à dit publiquement ce qu'il pensait des 35 heures. On se souvient que François Hollande et lui-même avait déjà exprimé leurs réticences à l'époque ou Jospin s'apprêtait
à les mettre en œuvre. Cela témoigne d'une certaine cohérence que la majorité des français souhaiterait certainement voir se concrétiser.  

Foujuste 30/10/2012 15:06


Et pourtant j'ai fait 28 mois de service militaire,mais c'est tellement loin !   


A propos de JP Sartre,après cette phrase mémorable bien plus tard, dans les années 1970, ses
années "Gauche prolétarienne", quand il tenta d'haranguer les ouvriers à la sortie de l'usine Billancourt  juché sur un baril, il en fut empêché par un cordon de militants du PCF, qui
couvrirent sa voix, et surtout qui avaient retenu sa leçon : il était puni par où il avait prêché.


 Nous devrions savaoir qu’en ces périodes de vache maigre il faut avoir la sagesse  avant toutes choses de faire preuve de pragmatisme 

Foujuste 29/10/2012 20:56


c’est votre choix de critiquer et démolir votre propre camp, et je le respecte, alors pourquoi ne pas respecter le mien qui est celui de rien rajouter à
cette  avalanche de critiques infondées et caricatures  démagogiques, qui l’aire de rien perdure dans le temps , nous le savions la situation de notre pays est pas idéale c’est le moins
que l’on puisse dire ,alors oui  Hollande à du pain sur la planche et ses moyens son très limités, je craint même que ses choix soit pas tout à fait conformes à vos souhaits   et vous
avez pas finit de vous révolter ou de ruer dans les brancards  mais nous sommes bien d’accord en aparté,pas dans les rangs du partis ,c’est le petit doigt sur les plis du pantalon !!

GIHER 30/10/2012 09:33



Il n'est pas question de démolir mais de tenter d'être objectif et de ne pas avoir peur de la conséquence : c'est-à-dire d'apporter de l'eau au moulin de l'adversaire qui, on le sait n'hésitera
pas à le faire. C'est l'éternel combat entre la recherche de la vérité et la stratégie politique. Tu me fais penser à JP Sartre ( apprécie la comparaison ) qui disait lorsqu'on a commencé à
mettre à jour les crimes du stalinisme "qu'il ne fallait pas désespérer Billancourt" c'est-à-dire les ouvriers de Renault !


Pettie remarque très secondaire. L'expression est : le petit doigt sur la couture du pantalon. Sur "les plis" ça n'est pas règlementaire 



Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives