Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 16:46

Dans mon dernier article  j'exprimais l'arnaque italienne des contraventions bidon. Hors sujet deux commentateurs sarkozistes de ce blog ont embrayé ( et ils étaient vachement heureux de le faire) sur la politique actuelle de la gauche vis-à-vis des Roms. Ils exprimaient par-là une réprobation légitime partagée par beaucoup en oubliant du coup qu'ils ont soutenu pendant cinq ans une politique hystérique et démagogique de rejet et d'exclusion dont ils semblaient s'accommoder fort bien sans barguigner et le petit doigt sur la couture du pantalon.

Pour éviter tout malentendu, je tiens à exprimer qu'après un début d' été un peu rude pour raisons personnelles,   je reviens dans le débat démocratique qui ne pourra vraiment s'exercer pleinement que lorsque nous aurons enfin opté pour une sixième république.  La gauche malgré sa bonne volonté ne pouvant que s'enliser dans les principes de la Ve hostile à une véritable démocratie participative qui serait pourtant bien utile notamment pour traiter le sujet qui nous occupe. 

Je publie ci-dessous une  lettre de la ligue des droits de l'homme ( les "droidelhommistes" comme les appelle avec mépris l'UMP), organisation à laquelle j'appartiens. Cette lettre adressée au premier ministre Jean-Marc Ayrault exprime parfaitement mon opinion.

 

Lettre à Jean Marc Ayrault, Premier ministre, au sujet de la politique de démantèlement des camps de Roms

Lettre du Collectif Romeurope

 

Monsieur le Premier ministre,

Le Collectif National Droit de l’Homme Romeurope tient à vous exprimer sa grande déception et sa totale incompréhension de la politique de démantèlement de campements menée actuellement par le Ministre de l’Intérieur, qui ne semble pas marquer de rupture avec celles conduites depuis plus de 10 ans par les gouvernements précédents, ce qui amène la Commission européenne à alerter à nouveau les autorités françaises.

Début août, à Lyon, à Paris, à Lille, à Marseille, des évacuations de lieux de vie se sont encore déroulées sans proposition d’accompagnement des personnes expulsées, en termes d’hébergement ou de relogement, et de prise en charge des familles avec enfants, les abandonnant à la rue dans une précarité encore plus grande. Des renvois par charters vers la Roumanie ont été organisés sous couvert de « retours humanitaires » alors qu’ils sont de fait encore effectués sous la contrainte, en l’absence de possibilité immédiate de relogement. En affirmant par voie de presse la nécessité de fermeté dans l’application de décisions de justice, le Ministre de l’Intérieur stigmatise à nouveau les populations roms. Et malgré l’annonce d’une concertation avec les associations pour trouver des solutions, il n’en a rien été sur le terrain lors de ces dernières opérations.

Comme il l’a déjà fait par son courrier du 28 juin dernier, le CNDH Romeurope vous demande l’arrêt immédiat de ces pratiques dont l’inefficacité est reconnue et qui contribuent à rendre plus difficile la recherche de solutions durables. Ces initiatives ne sont pas conformes aux engagements du Président de la République qui s’est exprimé sur le sujet en faveur d’une politique plus respectueuse des droits de l’Homme et de la dignité. Devant ces situations complexes qui combinent des questions d’habitat insalubre, de précarité, de scolarité, d’accès aux soins, d’emploi,… nous renouvelons notre proposition que se tiennent au plus vite, à l’initiative des préfets, des réunions de travail avec tous les acteurs concernés, Communes, Conseils généraux, Conseils régionaux et associations impliquées auprès de ces familles afin d’examiner chaque situation individuelle et de trouver des solutions pérennes, s’inscrivant dans le droit commun.

Des solutions sont possibles, elles n’attendent que le soutien de l’Etat. C’est particulièrement le cas avec la levée des mesures transitoires qui limitent l’accès au marché du travail français des ressortissants roumains et bulgares et qui sont un véritable frein à l’insertion de ces citoyens européens.

La problématique de ces familles roms dépasse le cadre du seul ministère de l’Intérieur, elle relève d’abord de la question du logement des personnes précaires et sans ressources, mais aussi de celles des affaires sociales, de l’Education nationale et de l’emploi, c’est pourquoi le CNDH Romeurope réaffirme le besoin d’une concertation interministérielle, sous votre autorité, permettant un pilotage et une plus grande cohérence des politiques publiques respectueuses à l’égard de ces ressortissants européens.

Afin de vous présenter plus en détail nos propositions, nous sollicitons un entretien dans les meilleurs délais.

Face à cette actualité préoccupante, vous comprendrez que nous rendions publique notre démarche auprès de vous.

Dans l’attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre très haute considération.

Pour le CNDH Romeurope, Malik Salemkour, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme.

Paris, le 14 août 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans politique
commenter cet article

commentaires

barovin 24/08/2012 11:26


La droite la plus bête du monde...

Foujuste 21/08/2012 20:53


« Il n’y a point de génie sans un grain de folie. »


de Aristote 

claudioo 21/08/2012 17:01


foujuste est à son maximum. qui a un fortifiant à lui proposer?

GIHER 21/08/2012 18:39



c'est insuffisant. Il vaudrait mieux appeler le SAMU 



Foujuste 21/08/2012 16:31


 


Cette source inépuisable de toutes ces interrogations “hyper-profondes”, depuis des lustres, sans régler pour autant quoi que ce soit sur le fond ,il en
ressort une conclusion évidente ,seul le conseil Européen est apte à élaborer des mesures , justes républicaine, et efficaces ,pour ces questions de société, encore faut-il croire
fermement en l’Europe?plus tôt que de garder dans son imagination  cette belle image d’Epinal d’une France rayonnante dans un monde figé (question simpliste peut-être ,ou réaction d’autruche
)!

claudioo 20/08/2012 14:02


d'accord en gros avec l'intervention de mocekx. j'ajoute juste qu'on ne peut botter en touche la reflexion (et je dis bien reflexion) sur l'integrabilité (bizarre ce mot) de certaines
populations. je suis par principe opposé au système de l'exclusion mais je cherche le chemin qui permettrait d'avoir des relations saines. je dis simplement que c'est loin de n'être qu'un
problème d'accueil social. la politique du chiffre, bien entendu est à rejeter. je n'étais pas d'accord hier, je ne le suis pas plus maintenant. je renvoie la réflexion à un autre thème comme
celui de la burka qu'en gros chacun a accepté (de l'extrême gauche à l'extrême droite) sauf quelques irréductibles comme moi. parmi ceux qui contestent la politique envers les roms, bien peu se
sont levés contre la loi sur la burka qui enferme certaines femmes chez elles. ce qui ne fait pas de moi un défenseur de la burka.tout cela dit sans aucune agressivité envers personne.

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives