Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 09:30

Puisque nous sommes dans le cinéma, restons-y

Journal de France est un film de  Claudine Nougaret et Raymond Depardon. ( voir la bande-annonce à la fin de l'article )

C'est  d'abord le portrait de Depardon par la femme qui l'aime et qu'il aime, l' histoire d'amour entre un grand-reporter, photographe, cinéaste, et sa compagne ingénieure du son. En filigrane à travers les errances de Depardon en camping-car dans les provinces françaises et son obsession de photographier des temps morts, de montrer ce qu'il y a d'extraordinaire, d'interrogatif dans le banal - on songe parfois à Edward Hopper- apparaissent des rushes repêchés par Claudine Nougaret de l'époque des débuts d'un petit paysan fou d'image, jusqu'aux parfois dangereux grands reportages à travers le monde. La plupart des séquences sont inédites d'autres déjà vues comme celles de la campagne présidentielle de Giscard en 1974 ( qui bloqua la sortie du film). Parce qu'elles tendent à montrer l'humanité telle qu'elle est et illustrent l'acharnement de Depardon à essayer de comprendre le monde, elles sont toutes  fortes, parfois terribles ( les séquences en hôpital psychiatrique) ou émouvantes,  parfois sensuelles et tendres, comme celle consacrées à Claudine Nougaret.  C'est elle qui en voix off dit les commentaires, parfois affectueusement ironiques,- elle déteste le camping-car et fait comprendre dans une séquence où on la voit, magnifique, dans la plénitude de ses trente ans, expliquer que Depardon pouvait être très très chiant - 

Sans doute, en partie, parce que la photographie je connais un peu, j'ai été profondément touché par ce film que je considère comme le plus bouleversant de Depardon. Peut-être aussi parce qu'il est co-signé par Claudine Nougaret qui apporte au film une indispensable sensibilité  féminine .

j'ai regretté  de voir arriver le générique de fin, ce qui ne m'arrive que rarement. Je n'ai pas dû être le seul, les critiques étant dans l'ensemble très favorables.

J'ai aimé cette réflexion du photographe lorsqu'il dit qu'il faut se méfier des trop belles lumières parce qu'elles induisent la tentation des trop belles images, donc fausses.

vous pouvez visionner "Journal de France" sur ITunes, ou si vous êtes inscrit sur Allo-ciné. Il existe en DVD. Il est sorti en juin 2012.  l'été n'étant pas le meilleur moment pour sortir un film ,il m'avait complètement échappé, ce qui est d'autant plus surprenant qu'il faisait partie de la sélection du festival de Cannes. Mais c'est normal. Cannes c'est en mai , et en mai je suis dans mon jardin. On ne peut pas tout faire.

 



Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans cinéma
commenter cet article

commentaires

Roussel 23/12/2012 12:00


Oui, effectivement, je me souviens de la promo du film, mais peu de répercussions en fin de compte avec 59000 entrées. Dommage.  La bande annonce donne envie, à visionner d'urgence, puis
Depardon, quand même quoi...


Pascal.

GIHER 25/12/2012 00:20



C'est un très beau film à mon avis



Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives