Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 16:07

 

Nous savons faire cela, mais nous sommes incapables de nourrir tous les habitants de notre planète ! Étonnant non ?

Regardez la vidéo elle vaut le coup !

( à regarder sur youtube ( bouton dans la barre en bas à droite) c'est mieux. Vous pourrez la voir en plein écran

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans sciences
commenter cet article

commentaires

Jacques 04/10/2012 17:51



Il y a d'autres manière d'envisager l'avenir. Sur Mars, il faudrait d'abord faire exploser les glaces "souterraines" pour créer des océans, ce qui n'est pas une mince affaire. On peut
raisonnablement espérer que l'on découvrira d'autres exoplanètes  qui pourraient nous accueillir avec moins de contraintes. Contrairement à ce que tu penses, il n'y a aucun moyen de sauver
la planète Terre. Nous sommes peut-être capable de renverser la vapeur et qu'elle ne soit plus en danger à cause de l'homme, mais j'en doute doute fort. Cela nécessite des réformes profondes et,
dans nos sociétés démocratiques, les pouvoirs qui font des réformes ne subsistent pas. Alors à l'échelle de la planète… Mais admettons, soyons optimistes et supposons que l'humanité soit devenue
si raisonnable, que la terre n'en souffre plus.  La question reste posée, il faudra un jour, au minimum éviter un astéroïde, certainement changer d'orbite, puis changer de planète voire
changer de galaxie. Alors je ne trouve pas pessimiste, mais plutôt optimiste que les recherches prennent d'ores et déjà en compte ces diverses perspectives. On peut alors discuter du degré de
connerie global de l'humanité, mais Dieu merci (faudrait bien qu'il se manifeste Celui-là!), j'espère qu'il nous restera quelques scientifiques qui n'abdiqueront pas. La vrai question sera de
déterminer qui sera sauvé… Question à ne pas poser maintenant, car je crains qu'un soupçon de racisme ne vienne se mêler à la discussion et, de fil en aiguille, stérilise toute recherche. Ça
c'est mon côté pessimiste. 

Jacques 02/10/2012 20:16


Ta dernière remarque, en forme de boutade, illustre bien nos différence d'interprétation du réel. Et par conséquent nos différends en matière d'approche politique. Est-ce que l'optimisme
consiste à laisser penser qu'il n'y pas de pb. pas de crise en perspective et que tout ira bien à condition de changer de perspective? Cela rassure (mais on voit bien maintenant où cela nous
mène). Dans le cas du devenir de l'humanité, il est inéluctable que notre planète sera un jour inhabitable ; soit parce que nous l'aurons détruite, soit pour des raisons d'ordre cosmique. Dans
les deux cas il me parait raisonnable de rechercher dès maintenant un moyen de s'en sortir et, mon propre optimiste, consiste à avoir assez d'espoir en la force de l'homme. Quelle est l'attitude
la plus optimiste ? celle de rassurer en niant la fin programmée de notre planète ou celle de rechercher tant qu'il est temps une solution viable? 

GIHER 03/10/2012 17:20



Par perspective, j'entendais : une autre manière d'envisager l'avenir. Il y a peut-être une meilleure manière d'envisager l'avenir que d'aller se tirer sur Mars  en ne faisant rien pour que
notre planète ne devienne une poubelle indémmerdable. Je crois qu'il est encore possible de sauver la planète Terre, nous en avons l'intelligence, les techniques et les moyens. Il nous faut
seulement procéder à une remise en cause de notre manière de concevoir l'économie et les rapports sociaux  qui nous régissent et arrêter de fonctionner sur du court terme. D'accord, ce n'est
pas simple mais  c'est  peut-être plus simple que d'aller s'installer sur Mars pour y faire les mêmes conneries.  Mon optimisme à moi, est de me dire que c'est possible. Mon
pessimisme serait de penser que  nous sommes incapables de préserver notre planète ou ce qu'il en reste, Dans ce cas il n'y aurait pas de raison pour que nous n'allions pas pourrir la
planète Mars avec les mêmes schémas et la même mentalité qui rendent notre avenir très incertain.


La naïveté serait de croire que si nous allons sur Mars ce  serait pour assurer la pérennité  de l'humanité. Si nous y allons c'est dans la perspective de nous faire du pognon avec ce
que nous pourrions trouver là-haut. 


Enfin, si tu veux partir sur Mars, pars devant. Si c'est mieux là-haut. Passe un coup de fil.


Dernière remarque : Dans le cas de l'avenir que tu envisages, est-ce que ça vaudrait vraiment le coup d'assurer la pérennité d'une humanité aussi con ?



GIHER 02/10/2012 09:57


survivre sur Mars parce que comme des cons nous aurons rendus notre propre planète inhabitable, tu parles d'une joie ! Tu n'a rien de plus réjouissant comme perspective ?

Jacques 29/09/2012 16:58


Ouais, mais c'est peut-être grâce à ces premiers pas que dans quelques dizaines de milliers d'années, l'humanité aura survécu ; si tant est que les égostinos gauchos lui en laisse le temps. Mais
d'ici là cet engin me donne une idée pour inventer une nouvelle sorte de tire-bouchon. 

barovin 28/09/2012 18:48


J'ajouterai qu'il y a aussi des homos érectus "couillonus" qui croient aux conneries  des homos érectus "égoîstinus droitinus".


Le racisme anti blancs....plutôt rassurant

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives