Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 09:17

Regardez ces sommets internationaux qui ne servent à rien sauf  à se congratuler et à dépenser l'argent du contribuable dans des hôtels de luxe. Regardez ce Bachar el Hassad qui continue d'exterminer son peuple sous le regard impuissant de l'ONU empêtré dans le véto chinois et russe. Regardons nous, aussi, dans notre minuscule pays qui avons subi un quinquennat de folie furieuse et qui avons failli réélire, dans les derniers décamètres, un président sortant dont beaucoup se demandent s'ils ne possède pas un grain. Franchement, il y a de quoi se poser la question de l'éventuelle folie de l'humanité !

Dans son Éloge de la folie, Érasme grand humaniste de la Renaissance ne se contente pas de se poser la question, il y répond en faisant, idée géniale, parler la Folie construisant son propre éloge. Oui, l'humanité est folle. C'est inscrit dans sa nature profonde, c'est ancré dans sa normalité qui est incompatible avec la raison, la sagesse, la philosophie et la science. De la même manière, dit Érasme, que l'apprentissage de la grammaire est incompatible avec la nature du cheval !

 Conclusion de la  Folie : il faut éradiquer ces intrus  ces empêcheurs de déconner en rond qui font obstacle à l'épanouissement de l'humanité dans sa propre nature  !!

Les fous de l'humanité ordinaire ont depuis le fond des temps tenté d'empêcher la raison, la philosophie, la sagesse et la science de se développer et ce sont ceux qui les pratiquent, qui, par un retournement de sens, passent pour des fous.

Érasme prêtant sa plume géniale à la Folie écrit : 

" Il est de la dernière maladresse d'être sage à contretemps. Il agit à contretemps celui qui ne sait s'accommoder des choses telles qu'elles sont, qui n'obéit pas aux usages, qui oublie cette loi des banquets :  "Bois ou va-t'en !" et qui demande qu'une comédie ne soit pas une comédie. Tu montreras du vrai bon sens, toi qui n'est qu'un homme, en ne cherchant pas à en savoir plus que les hommes, en te pliant de bon gré à l'avis de la multitude ou en te trompant complaisamment avec elle. "Mais, dira-t-on, c'est proprement de la folie ! " Je ne le contredis pas, pourvu qu'on m'accorde en retour qu'ainsi se joue la comédie de la vie. " 

Dans son introduction à la psychanalyse, Sigmund Frund, en filigrane,  ne dit pas autre chose  lorsqu'il s'exprime sur les trois blessures narcissiques. La première fut Copernic qui après les grecs anciens  qui l'avaient déjà subodoré,  démontre dans sa théorie héliocentrique  que la terre loin d'être le centre du monde n'était qu'une infime parcelle de l'univers cosmique. De quoi passer pour un fou aux yeux de l'humanité ordinaire dont l'église apostolique et romaine   est un des plus beaux fleurons. Ça sentait le soufre voir le fagot. Copernic eut la bonne idée de mourir avant de communiquer sa découverte. Galilée prit la suite et eut quelques ennuis provoqués par les fous de l'autorité religieuse . Il dut se déjuger sous peine d'être transformé en merguez.

La seconde blessure s'appelle Darwin ( et ses prédécesseurs ) qui réduisait  "à rien les prétentions de l’homme à une place privilégiée dans l’ordre de la création, en établissant sa descendance du règne animal et en montrant l’indestructibilité de sa nature animale." Tollé général, y compris des autres scientifiques. Aujourd'hui encore, les créationnistes pensent que Darwin était complètement cinglé et ils prennent pour preuve la Bible qui contredit formellement les folies Darwinesques.

La troisième blessure narcissique fut infligée par Sigmund Freud lui-même qui proposa "de montrer au moi qu’il n’est seulement pas maître dans sa propre maison, qu’il en est réduit à se contenter de renseignements rares et fragmentaires sur ce qui se passe, en dehors de sa conscience, dans sa vie psychique." Wouaf !! Il fallait oser. Là encore les réticences furent terribles et l'onde de choc n'a toujours pas fini de faire des dégâts.

Ainsi va la comédie de la vie, oscillant entre la folie de l'humanité ordinaire et l'insistance de la raison  à démontrer, à son corps défendant, que l'humanité ordinaire est folle à lier. Pour l'instant la première l'emporte largement sur la seconde. Mais le match n'est pas joué... enfin espérons.

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Foujuste 29/07/2012 07:42


Le même apport qu'il y a ,entre le crotin de Chavignol,et la chêvre !


 

claudioo 28/07/2012 19:18


quel rapport?

Foujuste 28/07/2012 18:05


« Redouter l'ironie, c'est craindre la raison. »


de Sacha Guitry 

claudioo 26/07/2012 09:03


petit messageà jacques qui n'a peut être pas tout vu et entendu. nous n'avons jamais considéré l'antisarkozysme comme une fin en soi. nous avons pensé que c'était une étape
indispensable.c'est peut être une erreur, nous le verrons un peu plus tard. pour l'instant je remarque que tout ce qui avait été "mis sous le tapis" l'année passée, sort au grand jour aujourd'hui
et je ne pense pas que cela soit déja la faute de ce nouveau gouvernement. a moins que (et je suis sérieux en disant cela) le patronat et la haute finance soient engagés dans une guerre de
démolition. ce qui ne m'étonnerait absolument pas. je n'ai jamais cru que les choses seraient simples, effectivement elles ne le sont pas.

foujuste 24/07/2012 15:38





L’auteur de cet article, qui pose questions sur la folie du monde tout en y répondant d’emblé ,se transforme  par la même occasion ,en avocat et en juge, le verdict est sans appel ,le monde  est fou ! la preuve ,le
Sarkosysme « dans notre minuscule pays » qui a sévis dans un quinquennat de folie !!


Freud,Erasme ,Darwin tous ces illustres grands intellectuels (et certainement des milliers d’autres )ont philosophés sur ce
sujet , enfin   deux siècles pour admettre que le monde est fou,


Mais que diable c’est quoi la folie du monde  ? pour l’auteur de cet article la folie  ça
ressemble au Sarkosysme ou tout ce qui y touche de prêt ou de loin ,oui je sait la fenêtre est grande  pour simplifier ,la folie du monde ,s’arrête ou
commence le socialisme .


.Deux siècles pour répondre à cette question fondamentale « le monde est-il fou » face à l’éternité, j’admets que la notion de
temps dans ce domaine est d’une autre dimension , tu me demandes de répondre aux questions posées par l’auteur ,mais tu vois je me pose encore cette question ;le monde est-il réellement
fou ? repartons sur des bases solides ,c’est quoi la folie du monde  ?


 

GIHER 28/07/2012 08:29



Foujuste, quand vas-tu cesser de manier l'ironie pour dissimuler ton incapacité à comprendre ? Tu n'aimes pas "les grands intellectuels" comme tu dis avec mépris, tu n'aimes pas les philosophes.
Tu aimerais bien en être. C'est tellement évident que s'en est presque émouvant. Mosekx a raison : tu ne réponds jamais à aucune question. Tu ne dialogues pas. Tu rejettes parce que tu ne
comprends rien. C'est plus facile que d'essayer de comprendre et d'apporter sa pierre.



Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives