Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 10:40

Depuis quelque temps, j'incline à croire que  les citoyens se moquent  des critères moraux en politique autant que de leur première tétine. Ce qu'ils veulent avant tout c'est de la croissance, du boulot et du pouvoir d'achat, peu importe qui leur propose et les moyens d'y parvenir même si c'est au prix de l'anti-immigration, de l'anti-syndicats, de l'anti-Europe.  Dans cette optique, porté par cet adage fripon : " La fin justifie les moyens ",  c'est le plus démagogue qui l'emportera, le plus déterminé, le plus viril, le plus menteur ( lire la rubrique désintox sur le site de libé accessible à tous, c'est édifiant ) . Les coups de boutoir dans la morale publique pratiqués par les politiques  finiront peut-être si l'on n'y prend garde par fissurer le socle républicain. 

 Je pense à la condamnation de Jacques Chirac, à la tricherie du congrès socialiste de Reims , à l'affaire des conflits d'intérêts des socialistes à Marseille, aux démêlés des époux Tibéri avec la justice, et à ceux  d'une représentante des verts impliquée dans une affaire de drogue, à l'affaire Bettencourt et à celle de Karachi qui sont loin d'être terminées, à l'affaire Strauss-Kahn, à l'affaire Tron, et cerise sur le gâteau à l'élection rocambolesque du président de l'UMP. Excusez-moi d'en oublier.

Pourtant, il faut prêter attention à ce que dit Jacques Julliard  dans son éditorial de cette semaine dans Marianne : "Les Français ont de plus en plus honte de leurs partis politiques : médiocrité des hommes, bassesse des passions, cynisme des comportements. Ce déni de moralité, en une époque où les critères moraux l'emportent sur tous les autres dans le jugement de nos concitoyens sur leurs hommes politiques, est un mauvais signe pour la démocratie"

Ce qu'annonce Jacques Julliard dans Marianne comporte à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle : La mauvaise c'est  que le déni de moralité des politiques devient de plus en plus criant, mais peut-on considérer qu'il s'agisse d'une nouvelle, et la bonne  serait que les Français sembleraient s'intéresser un peu plus à la morale publique au-delà de leurs intérêts particuliers légitimes ou non.

Reste à savoir quel sera l'homme politique qui réussira à accréditer la thèse de sa virginité... même au prix d'un mensonge !

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans politique
commenter cet article

commentaires

Foujuste 26/11/2012 20:25


claudioo qui nous la "sortbonne "

claudioo 26/11/2012 15:53


foujuste qui réfléchis un peu est ce une utopie?

Foujuste 25/11/2012 11:27


Dans un monde aussi complexe ,le citoyen qui déciderais seul de la direction que doit prendre son pays, une utopie bien de gauche qui suit une déception bien naturelle  suite à ce changement
qui se fait attendre et qui ne viendra pas!Melanchon demande que ça ,mais pas pour la France pour son idéologie Anti-capitaliste ,en quelque sorte un recul de cent ans .

bazar11 25/11/2012 11:06


Essayons de repenser aux comités citoyens !!!!

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives