Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 09:21

Conversation imaginaire surprise à l'entrée d'un supermarché devenu le centre de rencontre et de culture impromptu de mon bled :

 

- Vous avez vu Mme Berluchet qu'ils vont peut-être autoriser à distribuer aux pauvres les lassagnes et tous ces machins à la viande de cheval. Ah les braves gens ! Surtout que la viande de cheval ce n'est pas interdit, y'a pas de problème sanitaire. C'était juste une "fraude" comme ils disent, parce que ce n'était pas écrit dessus qu'il y avait de la viande de cheval avec le bœuf ou peut-être seulement de la viande de cheval.  Il n'y a pas de quoi en faire un drame tout de même !

- Bien sûr, bien sûr,  Mr Martineau, mais d'un autre côté, les plats cuisinés avec ou sans viande de bœuf, il faut bien reconnaître, sauf votre honneur, que c'est de la merde, comme dit Monsieur Berluchet, qui ne mâche pas ses mots. Vous avez déjà lu les étiquettes des produits ? et bien croyez moi  il y a là-dedans des trucs pas ragoûtants qu'on ne devrait pas trouver dans la nourriture, dans les pharmacies peut-être à la rigueur, mais pas dans les assiettes : des émulsifiants, de l'aspartame, de l'huile de palme et tout ces E dont on ne sait pas ce qu'ils veulent dire, que ça vous dégoûte rien que de lire l'étiquette. Alors donner aux pauvres ces aliments-là c'est admettre que plutôt que d'avoir faim il vaut mieux manger ces saloperies et que c'est bien suffisant pour eux !

- c'est vrai, Mme Berluchet mais pensez que les classes moyennes aussi en mangent, de ce que vous dites, parce que c'est relativement pas cher, moins cher que de la vraie nourriture sans tous ces E pas très frais. Plus les gens ont dégagé du temps avec les machines à laver les lave-vaisselle et tous ces trucs, plus ils sont occupés et qu'ils n'ont plus le temps de faire à manger. Alors forcément c'est bien pratique, les plats cuisinés !

- Oui , mais le Hic, c'est qu'on ne sait même pas ce qu'il y a dedans. En dehors de tous les conservateurs et les additifs, on ne sait  pas si l'on mange du bœuf, du poulet dont on ne sait pas non plus d'où ils viennent vraiment, et il vaut peut-être mieux pas le savoir. Sans parler des œufs frais, parce que des œufs frais inscrits sur l'étiquette , tenez-vous bien Mr Martineau, et ben y'en a pas ! ça ne s'appelle plus des œufs d'ailleurs, ça s'appelle des "ovoproduits" M. Berluchet l'a lu dans le journal ; des tonnes de blanc d'œufs, de jaune liquide, ou sous forme congelée, ou en poudre. On trouve même des omelettes en berlingots ou des œufs durs en plaques ou en barre... Ça ressemble à des œufs, ça a le goût des œufs ou à peu près, mais ça n'est pas des œufs et surtout des œufs frais. Monsieur Berluchet dit que c'est la cuisine du diable.

- C'est bien intéressant tout ça Mme Berluchet , mais je vais vous quitter parce que je dois faire les courses. Depuis que je suis au chômage, j'ai du temps devant moi. Il paraît que chez "Pacherdutout" il y a une promo sur la viande hachée. Parce que, nous en ce moment on n'a pas trop les moyens d'acheter de la vraie nourriture.  le Bio, les circuits courts  tout ça, c'est pour ceux qui ont de la thune, ce n'est pas à notre portée. Vous savez ce que ça coûte d'acheter du Saint-Nectaire à Saint-Nectaire et du veau élevé sous la mère en Aveyron ?

-C'est dommage M. Martineau, parce qu'avec tout le temps que vous avez, vous en auriez assez pour faire de la bonne cuisine...

 

 

Lire à ce sujet le dossier du Nouvel Obs du 28 février intitulé "La vérité  sur ce que vous mangez" Il s ont laissé tomber les histoires de cul de DSK, d'autant que Jean-Daniel a écrit un billet de protestation à ce sujet parfaitement bien venu.

Lire également le dossier de Marianne du 16 au 22 février " Les sales cuisines de la malbouffe

Lire aussi " Le livre noir de l'agriculture" d'Isabelle Saporta chez Fayard 

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans société
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 19/03/2013 18:11


Excellent échange même si quelque peu surréaliste. Tout est dit et j'avoue n'avoir pas pensé à cette forme littéraire pour exprimer ce que cette affaire de viande de boeuf-cheval
(sans compter le porce, la girafe et autres animaux bien de chez nous comme il se doit : l'Afrique, c'est la porte d'à côté) m'inspirait. J'ai plutôt donné dans la critique directe et la
dérision.Ceci dit, nous semblons partager la même vision de cette bouffe industrielle qui a changé les comportements. C'est sans doute pratique quand on n'a pas de temps, mais par exemple, quoi
de plus facile qu'une sauce tomate qu'on fait soi-même et dont on nappe les pâtes ? C'est simplissime, très rapide et là, on sait ce que l'on mange. Je ne pratique la conserve que pour les jours
où je suis en retard. C'est donc un emploi fort rare. Et les conserves, je les rince abondamment et les cuisine à ma façon. Je laisse aux gens habitués à ne plus rien faire de leurs dix doigts
ces plats prêts à l'emploi qu'ils enfournent dans le micro-ondes. Je me sers au marché, chez des paysans, j'évite les surfaces, petites, grandes ou géantes : c'est aussi cher que chez l'épicier
du coin. Qunt à la valeur nutritive des ces plats qui envbahissent les cuisines, je doute qu'elle soit ce qu'il en est dit. Donc, je reste au fourneau, même si ça prend du temps. Après tout,
c'est un plaisir que de régaler son monde avec des aliments tout simples.


 

claudioo 05/03/2013 16:47


cqfd

claudioo 05/03/2013 15:57


j'avais oublié. en tant que distributeur aux restos du coeur, j'attend ces fameux produits car on manque cruellement de plats préparés carnés. je préfèrerais que ce soit des plats "honnêtes" mais
je fais avec ce que j'ai.

claudioo 05/03/2013 15:55


oui jacques, moi aussi je préfère mais question:qu'est ce qu'une source sure? je connais bien des particuliers persuadés d'avoir un alimentation saine parcequ'ils ont 3 poules dans le jardin et
si tu fouilles la maison tu trouves le sac d'aliments "poule pondeuse" (pub gratuite) d'une industrie alimentaire parfaitement non bio. quand aux produits bio, j'attend qu'on me démontre leur
caractère bio puisque dans 90% des cas l'origine n'est pas connue et le produit peut polluer par un long transport. alors oui j'essaie d'éviter le "tout fait" parceque je sais cuisiner et j'y
prend du plaisir mais je ne suis vraiment sur de rien. 

GIHER 05/03/2013 16:44



Hier, j'achète un pain de campagne bio au super U de mon bled. 400 gr 1,87 €. Bon. Il est certifié AB logo vert agriculture biologique. C'est écrit sur le sac d'emballage. Pain de campagne cuit
sur place, aux blés issus de l'agriculture biologique. J'achète, et rentré à la maison, sur l'emballage écrit en petit, je lis ceci :


Ingrédients : farine de blé* et de seigle*, eau, levain de blé*, (farines de blés et de malt de blé*, vinaigre* sel, amidon de blé*) sel de Guérande, améliorant * (gluten de blé* farine de blé*,
malt de blé* :acide ascorbique), levure.


Décor ( c'est l'étiquette collée sur le pain) : azyme* amidon de maïs* fécule de pomme de terre* poudre de cacao*, sucre*. Émulsifiant : lécithine de soja, farine d'orge maltée*


Cette pastille azyme* "agriculture biologique" permet d'identifier les produits biologiques de la cuisson à la mise en sachet, assurant ainsi une meilleure traçabilité


Traces éventuelles de fruits à coque, sésame, lait et œufs


* ingrédients issus de l'agriculture biologique. Moi, je pensais naïvement qu'un pain de campagne c'était un aliment d'une simplicité biblique : farine, eau, levure, un peu de sel, le tout après
malaxage cuit au four ( comme on le voit faire dans le remarquable film (1946) de Georges Rouquier "Farrebique" une ferme aveyronnaise


Apparement c'est beaucoup plus compliqué que ça et finalement Bio ou pas, je ne sais pas vraiment ce que je mange. J'ai juste l'assurance que les farines sont issues de l'agriculture biologique.
Enfin, en principe. 


 



Jacques 02/03/2013 11:38


je suis tout à fait d'accord avec bazar.Adepte des pommes de terres, poireaux, oeufs frais etc. Le tout de source sûre... ce n'est pas plus cher mais ça prends du temps. J'avoue que c'est un peu
égoiste par rapport à lanécessité pour les caissières des super marchés de voir passer un flot continu de clients... mais j'assume.

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives