Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 09:40

Les sondages sont têtus, comme les faits, à la différence que a priori ils ne sont pas encore des faits.

On a vu qu'au premier tour de l'élection présidentielle les sondages ne se sont pas beaucoup trompés, sauf sur la participation et sur les scores respectifs de Mélenchon et de Le Pen, phénomène de vases communicants qui a son explication ( voir mon article "premier round" ) En tout cas ils sont assez unanimes à quelques nuances près pour le second tour. ( voir le tableau ci-dessous )

Il est clair que le désarroi de la droite est de plus en plus apparent et les prises de distance des partisans de Sarkozy de plus en plus fréquents, de Raffarin  assurant de sa loyauté vis-à-vis de son leader tout en précisant que le règlement de compte aura lieu après le 6 mai, au grand patron François Pinault qui affirme que Nicolas Sarkozy  "est cuit" ",  qu'il "perd les pédales" et qui ose même la comparaison avec le bunker de 1945, en passant par Luc Ferry qui le mois dernier déclarait que Nicolas Sarkozy était plombé par une importante "détestation" et qui aujourd'hui stigmatise l'influence néfaste sur le président  du gourou conseiller Patrick Buisson ex directeur de minute journal d'extrême-droite et responsable de la stratégie d' extrême-droitisation ces dernières semaines du président candidat. 

Et que penser du drame personnel de NKM porte-parole du président qui dans un livre paru il y a quelques semaines proposait une direction politique très opposée aux récentes déclarations ultra droitières de Sarkozy , tout en étant dans l'obligation de les approuver ?

Jusqu'au 6 mai certes rien n'est joué et un retournement de situation est toujours possible, mais il devient de moins en moins crédible et les sondages indiquent bien que la stratégie dangereuse mise en place par le président sortant non seulement ne porte pas ses fruits pour l'instant mais risque après le 6 mai de déclencher un Tsunami dans le camp de la droite républicaine.

Héraclite disait que l'on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve, signifiant par là que rien n'est stable que tout est changeant. Nicolas Sarkozy a probablement perdu, à moins d'un coup de Trafalgar, parce qu'il a négligé, ou peut-être jamais connu, ces sages paroles. En réutilisant les recettes qui lui ont valu sa victoire de 2007 il s'est planté grave comme disent les jeunes. Parce que justement entre les deux élections il y a eu la crise mais aussi sa politique, l'une dissimulant en partie les effets négatifs  de l'autre, mais pour un temps seulement, et dont les quelques effets positifs - rien n'est jamais complètement noir et blanc - se sont révélés très inférieurs aux effets négatifs.

 À bout de souffle et d'imagination et voyant que les évènements lui échappaient Nicolas Sarkozy s'est trouvé contraint de faire des propositions en copiez-collé de celles de Marine Le Pen  et parfois même de François Hollande, ce qui démontre un désarroi peut rassurant pour son électorat. D'autre part, les voix qu'il pourrait éventuellement récupérer dans le camp du FN, il risque de les perdre dans celui de son électorat le plus modéré dont on se demande ce qu'il peut penser de l'avalanche de mensonges petits et gros proférés par leur champion et que les médias ont incontestablement démontés, preuves à l'appui, au point qu'il dût reconnaitre lui-même que sur certains aspects il avait menti.

La stratégie de marine Le Pen semble claire : faire perdre Sarkozy, provoquer l'explosion de la droite républicaine pour refonder une droite réunissant tous les courants et dont elle pourrait être le leader. La ficelle est un peu grosse et même si Nicolas Sarkozy perd l'élection rien ne dit qu'elle sera suivi majoritairement par notre peuple imprévisible 

 

sondage-2e-tour.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by GIHER - dans politique
commenter cet article

commentaires

Jacques 30/04/2012 23:22


Bien entendu Mélenchon ne dit pas explicitement qu'il est pour généraliser les nationalisations, ce qui serait pas très électoraliste. Mais comment interdire les licenciements, exiger des banques
des prêts à 1%, investir après avoir confisqué les capitaux, , etc. sans nationaliser ? Mais, après tout, çe n'est pas exempt d'une certaine cohérence. 

MOCEKX 30/04/2012 16:16


je n'ai,manifetemant, pas les mêmes sources que certains et je n'ai surtout pas les mêmes oreilles car je n'ai jamais entendu, dans aucun programme, la "nationalisation génélisée des moyens de
production". Ce qui est sûr c'est que le programme du front de gauche ne s'inspire d'aucune valeur contraire à celles de la république ; ce qui est évident c'est que le programme du front de
gauche va dans le sens de l'ouverture de la France au monde, non au moyen de la doctrine de la doctrine dominante de l'ultralibéralisme mais par la compréhension des hommes et par par le dialogue
ouvert avec toutes les humanités que comporte notre planète. Cela ne coïncide pas exactement avec ce qui peut constituer ma conviction, mais certains de ces éléments entre dans le corpus
idéologique où elle se moule. Le monde a changé, le monde se transforme sous nos yeux, c'est un monde ouvert, c'est un monde qui se parle et certains veulent continuer à faire de ce pays un petit
village gaulois où plutôt ce qu'un grand historien britannique a qualifié de pays de boutiquiers. Pour nos enfants gardons nous en!


D'autant que ce pays a d'énormes possibilités de développement et de croissance dans ses élites scientifiques qui, malgré tout le mal qu'en disent certains, sont parmi les plus créatives du
monde. 

Jacques 30/04/2012 15:32


Ce n'est pas le même discours et, de toute façon, je n'adhère pas forcément aux discours de Sarkozy .... La queston que j'ai posée était pour Fr. Hollande. Et toi adhères-tu aux discours de
l'extrême gauche ? 

GIHER 30/04/2012 15:58



C'est le même discours ( voir article suivant)


Je ne suis pas d'accord sur tout ce que dit Mélenchon, sans représenter vraiment l'extrême gauche il tient un discours plus radical que celui de Hollande. le parti socialiste social démocrate est
devenu un parti du centre gauche capable de rassembler. Je n'approuve pas l'admiration de Mélenchon pour Chavez mais certaines de ses idées notamment sue la justice sociale et la solidarité, je
les approuve.



Jacques 30/04/2012 14:07


Faut arrêter les parallèles, les métaphores, les intellectualisations. Les questions qui se posent au sujet des partis extrémistes sont directement en relation avec leurs discours du moment.
Quand aujourd'hui on vote pour l'extrême gauche on vote, entre autres, pour la nationalisation généralisée des moyens de production, pas pour le goulag. Alors la question qui se pose et sur
laquelle on n'a évidemment pas de réponse, est quelle sera la position de Fr. Holl. sur cette question et bien d'autres. Que je sache il n'a pas démenti ses accointances avec le Front de Gauche ;
alors que Sarkozy l'a fait concernant le FN. Il n'y a pas à mettre "dans le même sac" le FN et le FG, mais il n'y a rien de scandaleux à émettre un avis sur leurs propositions, ce que je
trouverais scandaleux ce serais de ne pas connaître l'attitude adoptée par ceux qui briguent (et draguent) nos suffrages. 

GIHER 30/04/2012 15:01



Sarkozy dément ses accointances avec le FN mais il tient le même discours !


est-ce que personnellement tu adhères à ce discours-là ?



foujuste 29/04/2012 20:47


pourquoi pas Morcekx on peut relativiser, atténuer, voir comparer, le communisme ou le nazisme  au néolibéralisme c'est une démarche intellectuelle comme une autre ! oui ,bien sur
le projet apparent du front de gauche ça n'est pas le retour immédiat au stalinisme et tout ce que cela à comporté comme misères et  crimes , mais  Je ne me risquerais pas à  faire
le pari d'une possible escalade dans ce sens ,si par malheur un illuminé émanant de ce mouvement extrémiste  accédait   au pouvoir ,au même titre d'ailleurs que pour le FN,dans
l'immédiat les deux partis majoritaires ,s'accommodent pas  trop mal de l'existence de ces deux extrêmes ,qui rassurons nous ,ne sont pas encore prêt à prendre le pouvoir.

Présentation

  • : pour curieux seulement
  • pour curieux seulement
  • : Ce blog qui se veut un lieu de dialogue et de réflexion, s'adresse aux curieux de tout ce qui fait l'intérêt de la vie. de la philo à la bande dessinée en passant par la musique,la vie quotidienne et la politique
  • Contact

Profil

  • GIHER
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo
  • 73 ans. Retraité, écrivain à ses heures, collectionneur de collections, amateur de jazz, de cinéma de BD et de philo

Texte Libre

« Nous sommes nés à quêter la vérité ;
il appartient de la posséder à une plus grande puissance. »

Michel de Montaigne 

Recherche

Archives